lundi, 30 janvier 2023|

8 visiteurs en ce moment

 

Réponse à la tribune parue dans Alternatives Economiques le 23/11/2022 sur le contrôle technique moto


Une tribune sur le site d’Alternatives Economiques trimbale un paquet de clichés sur les motards. Cela me gonfle tellement qu’on généralise tout et tout le monde que j’ai pris mon clavier et je lui ai répondu.

"Tour de vis sur les deux-roues motorisés"

Bonjour M Grimault,

Je suis un lecteur d’Alternatives Economiques, un militant de l’économie sociale et solidaire et j’ai aussi cette tare visiblement d’être motard et chez ceux qui sont en colère. Nous sommes d’ailleurs un certain nombre à cumuler ces 4 éléments. J’ai eu quelques responsabilités même dans ce mouvement et j’en ai encore.

J’ai été surpris de votre tribune dans le dernier numéro "Tour de vis sur les deux-roues motorisés". Cette dernière a été largement reprise par les associations qui ont justement déposé les recours devant le Conseil d’Etat, trop contente de trouver des soutiens, volontaires ou non, qui ajoutent en plus, de la crédibilité à leur bataille idéologique.

Votre tribune est un condensé de clichés sur les motards dans leur rapport au bruit et à tous les autres griefs qu’on peut leur reprocher. Que certains fassent trop de bruit, c’est une évidence et je suis, nous sommes les premiers à le condamner officiellement, régulièrement et publiquement : ce post Instagram par exemple pour ne citer que cette publication. Pour eux, la loi existe et du moment qu’elle soit exercée correctement, il n’y a rien à en redire. Les motards sont des parents, des collègues, des enseignants, des jeunes, des vieux, des ouvriers, des cadres et ne veulent pas plus ou pas moins que la possibilité de se déplacer avec leur véhicule, pour toutes les raisons qu’ils estiment. Leur mettre le panneau "bruit" ou "pollution" est un cliché tellement éculé et tellement facilement démontable. Il l’est autant que de penser que le contrôle technique réglerait ces problèmes. L’énorme majorité des motos sont aux normes de bruit, aux normes de pollution car elles sont tout simplement propriété de personnes responsables et entretenues dans des garages.

Que vous pensiez que mes propos sont stupides, partisans ou idiots, c’est votre droit personnel. Que vous écriviez vos positions brutes, en tant que journaliste, me chagrine un peu, car c’est faire peu d’attention de l’analyse que j’estime nécessaire dans votre profession.

Si vous souhaitiez prolonger un peu la connaissance de notre mouvement, et éviter de tomber dans les clichés colportés, je vous invite ainsi à lire un livre sorti il y a 6 mois sur notre histoire. Sur 676 pages, vous pourrez y trouver nos arguments, nos positions et surtout celles que vous ne nous prêtez pas : celle d’être responsable et tolérant vis à vis de notre environnement. Ce qui se trouve totalement absent du côté des associations dont vous vous faites le relais.

Cordialement,

— 

Guillaume

Sur les réseaux sociaux, tout le monde passe son temps à généraliser tout le monde sur tous les sujets qu’on pourrait s’attendre qu’un journaliste ne fasse pas la même chose.


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »