vendredi, 1er juillet 2022|

7 visiteurs en ce moment

 

"Reich orgasm" ou comment la provocation poussée a tué un groupe punk !


  1

Reich Orgasm n’est pas un groupe nazi ! Je le dis tout de suite pour passer au fond de l’histoire. Cela fait référence au psychiatre et psychanalyste Wilhelm Reich, juif et communiste, ayant fui le régime nazi. Il était un proche de Sigmund Freud mais en désaccord profond sur la place d’eros et thanatos dans la psychanalyse (Et donc, les piliers de l’approche freudienne).
Comme quoi, on peut faire du punk basique et avoir des références !

Reich Orgasm est avant tout une bande de potes d’Orléans qui créé un groupe de punk musique pour jouer de la musique et chanter des paroles. Il se créé le jour de la dissolution des Sex Pistols, on ne peut pas trouver plus symbolique !
Il joue d’abord où le groupe peut. C’est à dire les maisons de jeunesse, principalement. Sauf que les paroles un peu "limites" les obligent à revoir leurs lieux de concert. Et puis, la période est aussi celle de la montée des skinhead nazis (Bonehead), la signature de leur groupe au label Chaos Production [1] finit de leur coller une réputation sulfureuse car ce label héberge aussi des groupes que les bonehead suivent. On retrouve donc ces derniers aux concerts de Reich Orgasm [2], finissant de classer, contre leur volonté, ce groupe dans les groupes d’extrême droite.

Reich Orgasm, c’est avant tout de la provoc, avec de la provoc et encore un peu de provoc, saupoudrée de provoc. Comme Sid Vicious arborait un tee-shirt avec une svastika, les 4 du groupe ne voulaient que provoquer et être les plus anticonformistes possibles. Des titres comme "Juin 40" et les polémiques qui suivront achèveront leurs envies de continuer et le groupe s’auto-dissout en 1984 après un album et des participations aux nombreuses compilations de Chaos Productions.
L’époque était à la provoc mais peut-être a-t-elle sous estimée le poids que les fachos allait prendre. Le , tendance à ne pas vouloir séparer les punks et les skins [3], forte à cette époque, a entretenu des limites compliquées entre les deux camps. Certains ont tranché, d’autres non. Reich Orgasm a capitulé.

A côté, les 4 orléanais ont réussi quelques grands tubes du punk français comme "ma fiancée" ou "Futur pour tous". Ils voulaient jouer de la musique

Les tenus vestimentaires de José Andréas (Chant), Patrice Riff (Guitare), Éric Mazout (Basse) et Hervé Vanden (Batterie) laissent peu de place à leur appartenance à une quelconque tendance d’extrême droite.
Comme un certain nombre de groupes de l’époque (Komintern Sect ou les collabos par exemple), Reich Orgasm a refusé (inconsciemment ?) de se laisser étiqueter, en montrant une provoc à toute épreuve.
Mal lui en a pris, ils l’ont payé.
Alors que d’autres marquaient déjà généreusement leur appartenance comme Légion 88 [4] ou Brutal Combat, qui eux se positionnaient clairement comme anticommuniste et ce qu’on allait appeler l’extrême droite.

A cette époque, moi, je m’infusais du Bérurier Noir, alors, oui, forcément, ces provocs me gênaient et me gênent encore. Il y a des sphères sur lesquelles je rigole moins. Le nazisme, l’extrême droite et le fascisme en font partie. La provoc à 2 balles a une limite.


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

[1Dont leur batteur Hervé Vanden est un des cofondateurs avec une partie de Komintern Sect, autre groupe orléanais

[2La référence psychanalytique leur a échappé !

[3Reposant sur l’idée qu’ils sont tous des exploités du système capitaliste, et que les deux tendances musicales rassemblaient avant tout des fils d’ouvriers

[4Le "H" est la 8ième lettre de l’alphabet, faites tourner la comprenette !


1 Message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »