Retour à l'accueil du site

Les amateurs l’auront reconnu... Cette phrase est issue d’un monologue en fin du film "Blade runner" de Ridley Scott. Ce monologue est fait par Rutger Hauer à destination de... On ne sait pas trop, en tout cas, seul Harrison Ford est en face de lui, mais ce n’est pas sûr que le monologue soit réellement à son attention. Voici le monologue en entier....

"J’ai vu tant de chose que vous humains ne pourrez pas croire.
De grands navires en feu surgissant de l’épaule d’orion.
J’ai vu des rayons fabuleux, des rayons C, briller dans l’ombre de la porte de tannahauser.
Tous ces... moments se perdront... dans l’oubli.
comme... les larmes... dans la pluie..."

Blade Runner, c’est mon film culte. Vu plusieurs fois, je ne m’en lasse pas. Certes, il y a dedans Harrison Ford, mon acteur préféré, que je suis aussi bien dans Star Wars, que dans Indiana Jones ou Patriot Games. Certes certes...

Mais aussi parce que c’est Ridley Scott. Et Philip K Dick. Et puis il y a la musique du film, faite par Vangélis... Magique !

Wikipedia nous dit sur Ridley Scott :

JPEG - 11.2 ko

Sir Ridley Scott, né le 30 novembre 1937 à South Shields dans le Tyne and Wear, est un réalisateur et producteur britannique. Scott est reconnu pour son style visuel très concentré et atmosphérique, qui a inspiré un grand nombre de réalisateurs1,2. Il a été nommé à trois reprises à l’oscar du meilleur réalisateur, ainsi qu’aux Golden Globes et BAFTA Awards. En 2003, il est anobli par la reine Élisabeth II pour services rendus aux arts britanniques, et en 2015, il reçoit un doctorat honorifique par le Royal College of Art de Londres.

Wikipedia nous dit sur Philip K Dick :

JPEG - 11.5 ko

Philip Kindred Dick, né le 16 décembre 1928, à Chicago dans l’Illinois, et mort le 2 mars 1982, à Santa Ana en Californie, est un auteur américain de romans, de nouvelles et d’essais de science-fiction. De son vivant, il a reçu plusieurs prix littéraires, comme le prix Hugo pour Le Maître du Haut Château, et le prix John Wood Campbell Memorial pour Coulez mes larmes, dit le policier. L’auteur a passé la majorité de sa carrière dans une quasi-pauvreté. L’apport de Philip K. Dick à la science-fiction est important et certaines de ses œuvres ont été adaptées au cinéma pour devenir des films cultes : Blade Runner, Total Recall, Minority Report, Planète hurlante, A Scanner Darkly…

Blade Runner est donc un film américain de science-fiction réalisé par Ridley Scott et sorti en 1982. Son scénario s’inspire assez librement du roman "Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?" écrit par Philip K. Dick, à qui le film est dédié. L’histoire tourne autour de Rick Deckard qui est membre d’une unité appelée "les blade runner" (Les faucheurs en français) et elle se passe en 2019, dans une société noire, polluée, oppressante. L’ambiance est la même que celle du premier épisode d’Alien, réalisé par Scott !
Deckard est rappelé par son chef [1] car 6 "gueules d"humains" se sont échappées. Ce surnom donné par le chef d’unité est celui des humanoïdes créés pour réaliser certaines tâches comme la guerre, l’extraction minière, la prostitution, ... L’équipe de six Nexus 6 [2] est menée par Roy Batty (Joué par Rutger Hauer). Les autres sont Pris (Jouée par Daryl Hannah), Leon Kowalski (Joué par Brion James) et Zhora (Jouée par Joanna Cassidy), les 2 derniers auront été tués dès leur arrivée sur Terre. Car la règle est que les réplicants ne peuvent revenir sur Terre.
Les réplicants sont des humanoïdes créés par manipulations génétiques, inventés par Eldon Tyrell (Joué par Joe Turkel), fondateur de la Tyrell Corporation, espèce de grosse entreprise aux pouvoirs démentiels. Il invente, créé et protège ses réplicants. Il tisse un lien de paternité avec eux.

Et puis, il y a Rachel (Jouée par Sean Young)

JPEG - 676.4 ko
JPEG - 11.7 ko
JPEG - 58.8 ko

Rachel est présentée par Eldon Tyrell comme sa nièce. Ce dernier propose d’ailleurs à Deckard de lui faire passer le test de Voight Kampf [3] pour voir comment fonctionne ce test destiné à débusquer les réplicants. Deckard accepte et passe plus de temps que prévu pour arriver à sa conclusion. Rachel est un réplicant, mais elle ne le sait pas. C’est une nouvelle génération de réplicant dans lequel Tyrell a implanté des souvenirs.
En effet, à leur construction, les réplicants sont dotés de toutes les capacités possibles pour réaliser leurs tâches, mais on leur insère également deux limites :

  • Pas de souvenirs
  • Une date de péremption

Ces deux limites permettent de contrecarrer la tendance des réplicants à faire naître des débuts de sentiments, alors qu’ils en sont dépourvus dans leur programmation.

Or, Rachel a des souvenirs, ce qui permet de bloquer ce sentiment inlassable de recherche d’une identité puisqu’elle en a une. Mais elle est également intelligente et va voir Deckard chez lui pour lui demander le résultat du test. Deckard est un ours dans sa grotte et ne reste pas insensible au charme de Rachel. Il lui avoue tout sur son identité, sans ménagement, elle quitte l’appartement.
Ils se retrouveront autour de la dépouille de Léon que Rachel tuera pour sauver Deckard. De là naîtra l’histoire d’amour entre les deux, sachant que Rachel ne connait pas ce sentiment et que Deckard va lui apprendre (Au vrai sens du terme).

Parallèlement, il continue à traquer les réplicants. Il retrouve Zhora après Léon. Il la tue dans une scène tragique, pleine d’émotions.

JPEG - 20.8 ko

Roy découvre (avec Léon) qu’un généticien du nom de JF Sebastian (Joué par William Sanderson) pourrait les faire rencontrer Eldon Tyrell. JF Sebastian est un reclus, il vit dans un immeuble délaissé par les autres locataires, entouré d’androïds qu’il fabrique pour sa compagnie. JF est malade, il a une maladie dégénérative qui le fait vieillir plus vite (Le "syndrome de Mathusalem"). C’est ce point commun avec les réplicants qui le fera emmener Roy et Pris voir Tyrell. JF joue à distance avec Tyrell. Il ne l’a jamais battu. Mais avec l’aide de Roy, il met "mat" Tyrell. A ce moment là, JF est dans l’ascenseur menant à la chambre de Tyrell, accompagné de Pris et Roy. Tyrell les fait entrer, il a compris qu’ils étaient là. La scène qui suit est symboliquement forte puisque Roy demande à Tyrell de les reprogrammer pour vivre plus longtemps. Et Tyrell d’être fier de ses "enfants". Roy tue Tyrell, le créateur en lui enfonçant les yeux dans les orbites, ce qui est là aussi symbolique. C’est en effet par les yeux, entre autres, qu’on reconnait un réplicant [4].

A partir de là, Deckard va aller chez JF (Mort depuis), affrontera Pris et la tuera. Roy, amoureux de Pris, sera très touché par sa mort et va poursuivre Deckard dans les "ruines" [5] des appartements de l’immeuble, dans lesquels l’eau ruisselle ou coule à flots. Blessé à la main par Roy [6], Deckard fuit en grimpant sur les toits et sous la pluie. La mort prévue de Roy se fait sentir quand sa main se recroqueville, il sait, on sait que sa date de péremption est proche. Deckard saute d’un toit sur un autre, rate le bord du toit et agrippe un rebord d’une main. Roy attrape une tourterelle, la caresse et saute sur le toit de l’immeuble aussi.

Il parle à Deckard au dessus de lui. Deckard glisse de plus en plus et finit par lâcher le rebord du toit. Roy le rattrape, le soulève et le pose sur le toit. Il le sauve donc, faisant preuve de compassion, sentiment humain par excellence. Et sentant sa fin imminente, il se lance dans ce merveilleux monologue. L’histoire raconte qu’il n’était pas prévu et est totalement improvisé par Hauer.

"J’ai vu tant de chose que vous humains ne pourrez pas croire.
De grands navires en feu surgissant de l’épaule d’orion.
J’ai vu des rayons fabuleux, des rayons C, briller dans l’ombre de la porte de tannahauser.
Tous ces... moments se perdront... dans l’oubli.
comme... les larmes... dans la pluie...
Il est temps de mourir."

Et en vidéo, cela donne cela...

Et il meurt... Relâchant la tourterelle qu’il tenait dans sa main.

Deckard retourne à son appartement, réveille Rachel qui dormait et ils partent pour vivre leur passion [7].
Blade Runner 2 qui devrait sortir en 2017 sera réalisé par Ridley Scott et devrait reprendre quelques années après cette fuite.

Pourquoi j’aime ce film ?
Au delà des éléments cinématographiques (Ambiance de Scott), des acteurs (Ford et Young, Hauer), j’aime cette réflexion sur ce qui fait l’humain.

Car la recherche d’humanité chez les réplicants passent par leurs souvenirs. Et Roy prouve qu’avec le temps, les réplicants se rapprochent des sentiments humains. Entre autres, l’amour avec Pris et la compassion avec Deckard.
Et la question des souvenirs est d’autant plus importante qu’elle rejoint une autre question, celle de sa trace sur Terre ! Tout ce que nous faisons tous les jours, qu’est ce que cela va devenir quand on va disparaître ? On vit dans les souvenirs de ces descendants, ou si on est célèbre, à travers ses œuvres. Sinon, toute la somme de souvenirs disparaissent à notre mort, alors qu’elle pourrait s’agréger pour en faire une mémoire universelle. pour faire avancer l’humanité ?
Mais surtout, ce que nous apprend Roy à la fin, c’est que nous ne sommes pas humains par notre naissance, ni par nos souvenirs, mais par nos actes. Etre humain est se comporter en s’attachant aux sentiments ! La passion, l’amour, la compassion, la pitié, la colère, la peur, ... Nous sommes ce que nous faisons.

Et puis, en tâche de fond, la question : Deckard est il un réplicant ? Quand il part avec Rachel, personne ne sait quelle est la date de fin de vie de Rachel. Peu importe en fait, du moment que leur amour se vit intensément, mais quand même.
Et Deckard présente beaucoup des caractéristiques des réplicants : des souvenirs très (trop) présents dans son appartement (Piano, photos, ...), une absence d’empathie pour ses semblables (Réplicants ou humains), ... Tyrell lui a même demandé si il avait fait le test de voight kampf sur lui, avant de lui proposer Rachel Seul Tyrell sait si Deckard est un réplicant...

Si vous souhaitez voir d’autres photos du film, entrez dans mon petit jardin secret !

Ci dessous une vidéo du "fossoyeur des films" sur Blade Runner....

Alors, Deckard, réplicant ou pas ?

Notes

[1Il a quitté ses fonctions

[2Dernière génération de replicants

[3Le Voight-Kampff est un appareil inspiré des détecteurs de mensonge et du célèbre test de Turing. Ce dispositif mesure les réactions biologiques à des stimuli afin d’évaluer le potentiel d’empathie des répliquants

[4C’est par le généticien en charge des yeux que Roy et Léon trouveront JF... Et les yeux sont aussi l’entrée vers l’âme, les souvenirs, ....

[5On ne sait pas trop en fait !

[6Il lui fracture les doigts un par un à travers un mur

[7Je passe sur l’épisode de Gaff, policier, amateur d’origami, qui en dépose un, envoyant le message à Deckard qu’il sait !

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



‹‹ A quoi sert un spoiler de voiture ? En Syrie, la guerre a avalé toutes les couleurs pour mettre du noir à la place ››