Retour à l'accueil du site

Bon, Rage against the machine.. Bon, là, c’est trop bon quoi... Et cette chanson... Pfff... Terrib’ !
Pour l’histoire, le clip de la chanson a été tourné devant le Federal Hall de New York c’est-à-dire en face du New York Stock Exchange (la bourse de la cité). Plusieurs centaines de personnes dont des fans du groupe qui avait été mis dans la confidence, se sont rendus devant la bourse pour le tournage par Michael Moore qu’on voit dans le clip.

La chanson parle des origines de l’Amérique (C’est pourquoi on entend les noms des bateaux de Christophe Colomb, la Niña, la Pinta et la Santa María, dans le refrain). Elle traite de la colonisation des États-Unis par l’Espagne ainsi que de l’histoire de l’esclavage aux États-Unis. Du lancement de la bombe atomique sur Hiroshima, de l’implication du gouvernement américain dans la guerre du Viêt Nam avec l’utilisation de l’agent orange.

Les images que l’on voit sont celles de la réalité, c’est à dire que les forces de police ont embarquées tout le monde car cela commençait à dégénérer entre les fans, les policiers et les agents de la bourse.

Les paroles ? Celles de Zack de la Rocha !

The world is my expense
The cost of my desire
Jesus blessed me with its future
And I protect it with fire
So raise your fists
And march around
Don’t dare take what you need
I’ll jail and bury those committed
And smother the rest in greed
Crawl with me into tomorrow
Or I’ll drag you to your grave
I’m deep inside your children
They’ll betray you in my name

Sleep now in the fire

The lie is my expense
The scope of my desire
The Party blessed me with its future
And I protect it with fire
I am the Nina The Pinta The Santa Maria
The noose and the rapist
And the fields overseer
The agents of orange
The priests of Hiroshima
The cost of my desire

Sleep now in the fire

For it’s the end of history
It’s caged and frozen still
There is no other pill to take
So swallow the one
That made you ill
The Nina The Pinta The Santa Maria
The noose and the rapist
The fields overseer
The agents of orange
The priests of Hiroshima
The cost of my desire

Sleep now in the fire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



‹‹ "Toxicity" de System of a down au violon électrique, ça le fait ! Dix trucs 100% faux que vous avez (sans doute) toujours cru ››