Retour à l'accueil du site

Allez, je me suis payé le luxe de faire un titre très provocateur, pour attirer l’oeil et le visiteur. Car bien entendu, ceux qui me connaissent savent que j’exècre ce parti et ses idées nauséeuses... Ceci étant, je voulais écrire depuis les dernières élections et je n’en trouvais pas réellement le temps. Mon propos était dans ma tête, mais pas le planning. La mise en examen de Nicolas Sarkozy m’a poussé dans mes derniers retranchements !

Bon, commençons par l’analyse des résultats des Européennes sur Riaillé...

Listes / Partis Européennes 2014 Présidentielles 2012
Union pour un mouvement populaire Alain CADEC 22.07 % 28,19%
Front national Gilles LEBRETON 20.55 % 16,2%
Europe-Ecologie-Les verts Yannick JADOT 15.22 % 4,21%
Union du centre Jean ARTHUIS 12.18 % 12,46% [1]
Union de la gauche Isabelle THOMAS 11.11 % 24,69% [2]

Et au deuxième tour...

Candidats Présidentielles 2012 Présidentielles 2007
Nicolas Sarkozy 52,98 % 52,95%
François Hollande 47,02 %
Ségolène Royale 47,05 %

Et pour les participations ?

Inscrits Abstentions Votants Blancs et nuls Exprimés
Européennes 1498 53.4% 46.6% 0% 43.86%
Présidentiels 2012 1519 12.64% 87.36% 2.83% 84.53%

On peut s’apercevoir de quelques éléments de tendance :

  • La commune est majoritairement à droite (52% des électeurs s’exprimant). sur les scrutins des Présidentielles, mais augmente un peu sur les Européennes (+2 points environ)
  • On voit bien le décalage entre les élections locales type municipales et les élections d’enjeu national
  • On peut voir les glissements de votes de façon nette sur les dernières élections : un report des voix "socialistes" sur le candidat EELV, et un report des voix "UMP" sur le Front Nazional

Riaillé vote donc grosso modo comme la France, avec les mêmes travers, les mêmes tendances, les mêmes incohérences. Sauf qu’à Riaillé, il n’y a ni roms, ni maghrébins, ni "zone urbaine sensible", ni "racailles à nettoyer au kârcher",...

Alors, c’est ailleurs ! Pourtant, au 1er Janvier 2013 la population de la ville de Riaillé était de 2 078 habitants. Sur ce nombre d’habitants. 975 sont en capacité de travailler et sont considérés comme des actifs. Sur ce nombre d’actifs 82 personnes étaient au chômage, soit un taux de chômage de 7.80 % contre 10,9 % en 2013 pour la France entière. Le nombre de foyers est de 1 170. Sur ce nombre 500 sont imposables. Le revenu net des foyers fiscaux déclaré est de 21 678 310 €, incluant le revenu net issue des placements, aides, et des entreprises. Le revenu net moyen par foyer fiscal est donc de 18 528 € soit 1 544 € par mois.
Sur ces 804 ménages, les catégories sociales se repartissent ainsi : Agriculteurs : 15 (ménages), Cadres supérieurs : 76 (ménages), Commerçants, artisans et chefs d’entreprises : 50 (ménages), Professions intermédiaires, employés entre les cadres et les agents d’exécution les ouvriers ou les employés, ainsi que ceux travaillant dans l’enseignement, la santé et le travail social. Parmi eux les instituteurs, les infirmières, les assistantes sociales : 141 (ménages), Employés : 34 (ménages), Ouvriers : 225 (ménages), Retraités : 248 (ménages), Autres : 15 (ménages). La catégorie sociale la plus importante est celle des Retraités avec 30,8 pourcent des ménages, puis en 2 la catégorie sociale des Ouvriers avec 28,0 pourcent.

L’emploi ?

Il existe actuellement 120 demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi, contre 116 un an auparavant. Les personnes au chômage sont 45 hommes pour 75 femmes. L’âge des chômeurs est

Nbr de chômeurs Age Evolution
18 Moins de 25 ans -14,29%
74 Entre 25 et 49 ans +2,78%
28 Plus de 50 ans +21,74%

L’évolution n’est pas dramatique et suit l’évolution nationale...

Le chômage de longue durée (en recherche active depuis plus d’un an) touche 44 personnes, soit 36,67% des chômeurs. Sur une base mensuelle, 20 personnes se sont inscrites pour cause de licenciement et 44 suite à la fin d’un contrat à durée déterminée.

La délinquance ? Il n’y a pas de chiffres de la délinquance spécifique à la ville disponible sur le net, mais ceux de la Loire Atlantique le classe ainsi 76eme département sur 97 au niveau national des départements oú la délinquance est la plus faible.

On voit donc bien là que l’expression du vote FhaiNe relève d’une peur, fantasmée ou non, de l’avenir... Mais aussi, et surtout, d’une déception des deux "blocs" historiques le PS et l’UMP/RPR.

Je pense que le FhaiNe est considéré par bon nombre d’électeurs comme une troisième voie, une alternative non tentée. Et comme leur programme est teinté de social, reposant sur un socle libéral (philosophiquement), le côté "nationaliste" se décale pour des visions court termistes que l’électeur dans la détresse mettra en avant.

Et il est vrai que le monde politique nous offre une magnifique vision ! Le FhaiNe peut apparaître comme la troisième voie possible entre l’immobilisme du PS devant les maux de la population et la corruption incarnée par l’UMP (Bygmalion, mise en examen d’un Président de la République, ...). L’électeur qui a déjà du mal à finir son mois, qui voit que les autres s’enrichissent sans prendre son malaise en compte, qui voit que le Président Hollande a (encore) promis de lutter contre la finance, le chômage et l’insécurité et ne le fait pas. Réel ou supposé, vécu ou rapporté, ce sentiment d’impunité des classes dirigeantes, d’incompréhension de nos soucis du quotidien, provoquent un rejet du traditionnel qui ne profite pas à l’extrême gauche (LO, NPA) ou la gauche de rupture (PC ou PG).

Et moi, je pourrais donc voter FhaiNe ? Je suis smicard (Je touche 1253,17 euros nets par mois) sans perspective réelle d’évolution car l’environnement économique est subi en tant que sous traitant. Ma conjointe touche environ 1600 euros nets par mois. Nous avons donc des difficultés économiques récurrentes. Nous sommes entre le haut de la classe populaire et le bas de la classe moyenne, en cela, nous n’avons aucun droit aux allocations sociales et nous payons plein pot. La situation fiscale se détériore et nous sentons de moins en moins les effets de la redistribution.

Alors, non, mon choix, notre choix n’est pas celui là. Contexte social, politique ou intellectuel faisant que, nos orientations sont clairement à gauche. Mais l’étanchéité n’existe pllus entre le FhaiNe et l’électorat de gauche. Donc ce n’est pas cela non plus. Je n’ai pas de raisons, pas de causes, pas de justifications pour expliquer, mais par contre, je crains, j’ai peur, j’angoisse pour 2017. Hollande n’a aucune chance de redresser la barre avec l’austérité qu’il impose. Mais cette politique conduit les classes dominées à se réfugier dans le rejet et non la solidarité. Classique historique !

A t on vraiment envie de voir un duel "candidat de l’UMP" / Marine le Pen au deuxième tour des Présidentielles de 2017 ?
Oui ? Continuons...
Non ? Que faisons nous ?

Notes

[1C’était François Bayrou MODEM

[2C’était François Hollande

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



‹‹ Un "kit de remise à niveau" sur les droits de l’homme pour Jacques Toubon avant son audition Les chats qui ne savent pas sauter ! ››