Retour à l'accueil du site

Ce matin, j’écoutais France Inter (Comme tous les jours) et la journée est dédiée à l’équipe ayant survécu à l’attentat de janvier 2015.
Je me suis donc intéressé au numéro spécial de Charlie Hebdo qui sortira demain. La Une est à la sauce Charlie... Ca pique les yeux et ça fait marrer !

Sur le coup, je me suis dit qu’ils provoquaient dur... Et puis, après coup, je me suis ravisé et en fait, oui. Je peux entendre certains râler en disant que mettre "Dieu" sur le même plan que les terroristes est déplacé. Est ce si vrai que cela ?

Le vatican juge par exemple, malhonnête cette une (Le Point), arguant du fait que de nombreux dignitaires religieux ont condamné la violence au nom de la religion.
Certes... Mais comme n’importe quelle organisation basée sur un volontariat [1], son principe de survie est l’expansion. Une religion doit se développer pour être légitime car la religion fait partie des institutions au sens sociologique du terme, et dans son ADN, la notion de prosélytisme est omniprésente.
Le djihad auquel se rapporte les barbares terroristes n’est qu’une version du djihad que l’islam définit au nombre de 4 : par le cœur, par la langue, par la main et par l’épée. Les 3 premiers sont le "combat" [2] que le croyant doit mener contre lui même, pour les autres, en allant convaincre, se convaincre, pour s’améliorer ou d’améliorer la société ». Le djihad par l’épée est la même pratique que les Chrétiens ont utilisé lors des croisades pour aller éparpiller et découper quelques sarrasins sur les "terres sacrées".

Pour moi, en temps qu’athée profond et militant, que le Dieu soit prêché par des musulmans, des juifs, des catholiques, des protestants, ou tout autre religion ou pseudo religion, c’est croire en quelque chose qui ne me convient pas dans les fondements de ma vie : matérialiste, c’est l’homme qui conduit son destin, ce sont les hommes qui produisent l’Histoire par leurs luttes, leurs mouvements, leurs actions, ... Et si un homme fait une connerie pendant sa vie, c’est une justice des hommes qui doit s’appliquer car il n’y aura ni purgatoire, ni karma, ni autre jugement dernier lors du passage à trépas.

Bref.

Les membres de Charlie sont dans leur rôle de satiristes, ils provoquent le débat en s’attaquant à des groupes, pensées, idées qu’une morale, philosophie, pouvoir, ne veut pas qu’on analyse. S’attaquer au pouvoir d’un groupe ou d’une pensée permet de mieux comprendre en exerçant son esprit critique. Les caricaturistes sont indispensables à la démocratie car ils permettent de mettre au bon niveau des idées ou personnes que des stratégies marketing, de terreur, inconscientes, conscientes,... mettent à un niveau qui n’est pas le bon.
Rigoler de Dieu, des politiques, des gros, des petits, des pauvres, des riches, des juifs, des musulmans, des terroristes, des militaires, des policiers, des moches, des beaux, des stars, permet de ne pas oublier qu’ils sont le produit d’une pensée humaine, et que leur place est le symbole de la faiblesse de la critique.
Comment Bernard Tapie a pu être le symbole des années 80 ?
Comment le FhaiNe peut il être le symbole de l’anti système ?
...

Nos sociétés ne veulent pas de vagues, il faut être rassemblé, uni. S’opposer est dérangeant, critiquer est mal perçu. Tout le monde doit s’aimer.
Eh bien non. Moi, il y a des personnes pour qui j’ai peu de respect [3] parce que leurs idées ou modes de vie ne me conviennent pas. Je les combats sur ce blog, dans ma vie, mais sur un plan purement politique (Ou intellectuel si je me permets d’être prétentieux) car la lutte armée, j’ai arrêté depuis mon enfance et ma mitraillette en plastique. Oui, j’ai des adversaires, non je n’aime pas tout le monde et je comprendrais donc qu’on ne m’apprécie pas [4]. Je ne suis le "frère" de personne, je ne suis l’enfant que de mes parents et à aucun moment, je ne suis une ouaille égaré qui attend de rejoindre le troupeau du berger.

La critique est indispensable car elle permet le recul, la compréhension, la citoyenneté. La satire est un art.

Les dessinateurs comme ceux de Charlie et d’autres sont des artistes.

Chapeau bas !

Notes

[1On peut parler de la notion de volonté, car elle peut être relative dans certains cas, et pas que chez certaines religions ou certains lieux du monde

[2En arabe, ce terme signifie « effort », « lutte » ou « résistance », voire « guerre menée au nom d’un idéal religieux »

[3Sauf de les laisser vivre en paix bien entendu, je n’appelle personne à tuer quiconque

[4On me le dit d’ailleurs ;-)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



‹‹ "Et politiquement toi, tu te sens comment ?".. Proche de Pouria Amirshahi ! Un fan de Marvel le sait... ››