Retour à l'accueil du site

Il y a 2 semaines environ (voire 3), j’ai reçu au nom de l’ADMR de Riaillé (Que j’ai quitté il y a plus d’un an) un courrier à l’entête de "Riaillé pour tous". Le nom me paraissait intrigant tant ce genre de tournure est rare dans le néant politique présent sur la Commune. Je continue à lire et je comprends vite que c’est un questionnaire de "satisfaction" de la politique municipale. Vu mon appréciation de l’équipe en place, je lis en diagonale... Et je tombe sur le site internet du commanditaire. Je pianote frénétiquement sur ma tablette pour aller consulter... Et là, j’ai un haut le cœur doublé d’un spasme ajouté à un début d’étourdissement. "Riaillé pour tous", ce slogan si ouvert, si tourné vers l’humain, est en fait la liste pour les prochaines municipales de Sandra Bureau, notre "allumée du bocage" à nous (en référence à l’allumé du bocage, son mentor, Philippe de Villiers). Je reprends mon questionnaire, le jette par terre, tourne trois fois autour, jette de l’essence, une allumette et commence à parler dans une langue que je ne connaissais pas mais qui ressemblait à celle du malin (lire "le diable") puisque je suis allé il y a 3 ans au Hellfest. Pourquoi je parle du Hellfest ? Parce que Sandra Bureau est aussi conseillère régionale Pays de la Loire sur la liste d’opposition, branche (très très) dure puisqu’affiliée au Mouvement pour la France de De Villiers. Et elle s’est violement opposée à la subvention du festival Hellfest, y voyant des pratiques et propos satanistes dans chaque tête chevelue qui prendrait son billet.

Déplorant que l’argent du contribuable (subvention de 20 000 € assortie d’un emploi tremplin) puisse soutenir un festival faisant l’apologie du mal, de la mort et du sang, l’élue a interpellé le Président de la Région et les élus de la majorité de gauche, sur ce repère de haine, de violence et de chaos, que donne aux jeunes par ce genre de manifestation, et dont les conséquences sont connues de tous.

« Je condamne « l’esthétisation » de la violence que met en scène le Hellfest. Je refuse de cautionner au frais du contribuable, un festival où sont mis en scène depuis des années des groupes s’affichant délibérément sataniques, et dont les paroles (pour certaines condamnées par la loi) et jeux de scène s’avèrent d’une extrême violence, blasphématoire et exaltant la mort ». Riposte catholique du 10/06/10

On peut comprendre le débat, on peut comprendre qu’elle n’aime pas le métal, on peut même comprendre qu’elle préserve les deniers publiques aux organismes et initiatives hostiles à ses idées. Mais l’arugmentation est... comment dire ?... Affligeante de stupidité ! Je relis "sataniques, blasphématoire, haine, violence, chaos"... Quiconque y aura été, aura trouvé une ambiance bon enfant, de jeunes cherchant plaisir, musique et provocation [1] mais toujours moins violente que celle des manifs que les amis du MPF ont étalé lors des deux dernières manifs des week end derniers, voire même de celles du "mariage pour tous".

Autre exemple de cette tradition catholique et droitière bien connue, celle de l’éducation sexuelle. Madame la Conseillère Bureau s’est distinguée dans les votes des schémas régionaux (c’est son rôle), entre autres, lors de la présentation du nouveau schéma régional des jeunesses. Madame Bureau ne peut concéder qu’un jeune soit autonome dans sa relation au plaisir et au sexe. Non, il faut que la famille soit le réceptacle obligatoire du jeune. On est loin de la citoyenneté des jeunes, d’un vrai statut du jeune adulte et autres concepts progressistes, impossibles probablement à digérer par Madame Bureau.

Chloé LE BAIL, rapporteur de ce schéma, lui (Madame Bureau) a confirmé que la volonté de la majorité était au contraire d’adresser directement les aides régionales aux jeunes, sans passer notamment par les familles. Autonomie, pass santé ou santé sexuelle des jeunes, la Région compte donc bien se passer des familles ! Site du Mouvement pour la France

Le jeune doit être tutoré, cornaqué, encadré, sous peine de rencontrer le malin (sous forme d’un serpent avec une pomme ?) et de pêcher. Or, on sait pertinemment que l’accès à l’information et à l’éducation par les jeunes est un préalable à la prévention des accidents. Le restreindre pour l’encadrer dans une morale surannée, dépassée et passéiste [2] ne fera qu’augmenter les accidents. En même temps, c’est comme cela qu’on fabrique des anges...

Bref... Mais "Riaillé pour tous", au delà de représenter un "hold-up sémantique" est une liste, donc plusieurs personnes... Imaginez quand même que cette liste s’appelle et se présente comme "Riaillé pour tous, une alternative pour rassembler", liste sans étiquette et rassembleuse de diverses sensibilités et compétences ! On hallucine...

JPEG - 50.4 ko

Le programme est absent du site. A la date de ce billet (45 jours avant le premier tour), le site n’a donc aucun intérêt puisqu’on ne peut pas savoir ce pour quoi on pourrait voter... En même temps, quand on voit comment est mal ficelé le site (techniquement), on se dit que le programme n’a que peu d’intérêt... Malgré tout, on trouve les grands axes de la liste :

- Être à l’écoute des besoins des Riailléens en étant au plus près de leur quotidien.

  • Maitriser les dépenses publiques sans augmentation de l’impôt la durée du mandat.
  • Permettre l’implication et la participation de chaque conseiller dans les différents projets.
  • Associer les habitants et les jeunes à l’action communale.
  • Accompagner l’initiative associative et le développement de l’activité économique et commerçante.
  • Poursuivre le développement durable et environnemental de la commune.
  • Favoriser le lien social, la convivialité et l’animation de la commune. Le programme

Ecouter les besoins, maitriser les dépenses, associer les habitants, développement durable, lien social... Oui, et alors ? Les grands axes sont si creux... Et ils le sont d’ailleurs tellement qu’ils sont aussi "mensongers" (mais cela n’est encore pas l’apanage de cette liste). Le vrai enjeu des municipales maintenant est celui des conseillers communautaires. Qui sera conseiller et décidera de vos taxes, de vos transports scolaires, de votre aménagement, de votre développement économique, ... ? Qui pense encore que la tendance de montée en compétences des communautés de communes permet encore d’avoir du poids sur les politiques communales ? On peut le penser à condition de s’opposer à l’actuelle majorité de la Compa, et de ne pas préchi-précher avec elle...

J’ai observé les co-listiers, j’en "connais" 2 ou 3 comme cela. Mais je les ai imprimé maintenant. Les voici (pour qu’on oublie pas) : Véronique Perocheau (46 ans, assistante commerciale), Philippe Trochu (48 ans, agriculteur), Élisabeth Brunet (49 ans, agricultrice), Maxime Lepage (25 ans, comptable), Sandra Bureau (41 ans, juriste-conseil dans un centre de gestion agréé et conseillère régionale MPF), Florence Derouin (49 ans agent hospitalier), Marie-Annick Roland (58 ans, aide à la personne et ancienne commerçante), Patrice Ouary (47 ans, agriculteur et conseiller municipal), France Poisbeau (46 ans mère au foyer), Guy Le Blond (60 ans, commercial), Myriam Le Du (37 ans adjointe administrative), Brigitte Batard (56 ans, comptable), Cyrille Hamard (26 ans, mécanicien), Audrey Dutertre (30 ans, agricultrice), Marie-Thé Legendre (49 ans, assistance dentaire), Jean-François Lebreton (38 ans, technicien de maintenance), Vincent Thievin (42 ans, garagiste), Yves Turbat (64 ans retraité-comptable) ; Rémy Richard (61 ans, retraité-acheteur de bois)

Passons à ce qui serait l’autre liste, celle du Maire sortant, Patrice Chevalier, qui brigue son troisième mandat de conseiller municipal, couplé à son mandat de conseiller général du canton. Conseiller municipal sous l’ancien maire, il s’est présenté contre lui il y a 2 mandats. Je ne reviendrais pas sur ce que je pense de Patrice Chevalier. Autant c’est un homme qui pourrait être agréable si il n’était pas pas si fuyant dans ses positions. Je ne lui pardonnerais jamais le peu de considération qu’il a eu pour l’école publique (celle de sa commune, dont il est responsable au premier chef) avec cette volonté hypocrite d’égalité avec le privé dans les dépenses publiques par le contrat d’association. Inutile de vous dire qu’avec l’autre liste, entre la femme du directeur de l’école privée et Madame Bureau, l’école publique risque de souffrir. N’en déplaise à certains, Chevalier ne sera pas pour moi le rempart à l’obscurantisme catholique, je ne voterai pas pour sa liste. Et rappelons ce qu’a fait la commune sur la politique du SPANC avec cette facture aux Riailléens parce que la Commune n’a pas défendu des aides par la Compa et a privilégié certains villages et le bourg au détriment d’autres villages. Des solutions existaient, il y a eu un choix politique de ne pas mettre tous les Riailléens au même niveau.

J’avais longuement écrit sur Patrice Chevalier lors de sa candidature (et élection) aux cantonales de 2011. Je n’en retirerai pas une virgule pour les municipales.

Reste une interrogation sur une liste de gauche ? Ou assimilée ? Autour de Laurent Saliou, candidat Europe Ecologie aux dernières cantonales ? Laurent Saliou est dans l’équipe sortante (sauf erreur, je n’ai pas vu d’opposition formalisée et structurée durant la dernière mandature). J’ai cru entendre qu’il tentait une liste "de gauche". Son plus gros handicap à mon avis est qu’il est étiqueté "Europe Ecologie" [3], ce qui sera compliqué pour faire une liste large à gauche. Surtout que mes oreilles ont aussi entendu que les représentants du PC, approchés un temps par Chevalier, auraient souhaité ne pas prendre position. Du moins pour l’instant. De toute façon, les municipales de Riaillé sont loin des états majors départementaux et je crains que pour des raisons électoralistes, le PS apporte son soutien à Chevalier pour faire barrage à Bureau.

Moi, j’irai à la pêche...

Notes

[1pas toujours de bon goût, certes

[2Je sais, c’est une triplette de synonyme, mais c’est pour renforcer l’effet

[3Même si j’ai entendu dire qu’il n’était pas encarté

1 Message

  • "réglements de comptes et fin de copinages" dis-je ! Oui, car Daniel Gesnoit, (sauf erreur) premier adjoint depuis longtemps, en charge de la voirie (entre autres) a été débarqué par le Maire actuel lors du dernier conseil municipal (soit à 3 mois des élections). ALors, la version officielle est une démission puisqu’on ne débarque pas un élu, mais le fait est là. Daniel Genoist a été débarqué pour que certains membres de l’équipe en place acceptent de suivre le Maire sortant sur sa future liste. Des inimitiés qui auraient une cause particulière mais que je ne donnerais pas ici car je n’en ai aucune preuve.
    Ceci dit, à 3 mois de l’échéance, le premier adjoint a été remercié, alors que le couple Chevalier / Gesnoit était présent depuis des années sur la commune.
    "les histoires d’amour finissent mal... en général..."

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



‹‹ Moto Journal tente de récupérer le mouvement des motards franciliens du 01 février ? Galaxy S3 et Note 2, la mise à jour Android 4.4.2 KitKat pour fin mars ››