Retour à l'accueil du site

Monsieur Abrams n’est pas un inconnu pour moi, car il a réalisé plusieurs séries cultes comme Alias, Person of interest ou encore Fringe, pour ne citer que celles que j’apprécie.
Mais, en ce moment, si j’apprécie Monsieur Abrams, c’est surtout pour avoir réalisé le dernier opus de la guerre des étoiles, "le réveil de la force" !

Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux savent que j’en ai beaucoup parlé, cela fait 6 mois que j’attends avec impatience le numéro 7 des épisodes de cette merveilleuse histoire des Jedi, des Skywalker, de l’empire et de la République.

En 1977, sortait l’épisode IV, "un nouvel espoir". C’était l’été, j’étais avec mes parents à Guérande et en vacances et je suis allé le voir avec ma mère. J’avais 6 ans et rien ne sera plus comme avant. Georges Lucas et Steven Spielberg ont inventé un cinéma. Et ils ont inventé le film populaire de science fiction. Sans eux, pas de Star Trek, pas de "temps X",... J’en suis sûr.
Et quand on sait comment ce film a été fait, de brics et de brocs, mais surtout avec passion et ingéniosité, on ne peut que tirer son chapeau. Maintenant [1], tous les effets spéciaux sont par ordinateur, ce qui donne un rendu léché, parfait. Eux, ils ont utilisé du scotch, des bouts d’électro ménagers, des pièces existantes, et parce qu’ils y croyaient, leurs accessoiristes ont fait des prodiges pour emmener les spectateurs dans les canaux de l’étoile de la mort, dans le désert de Tatooïne ou dans le cockpit du Faucon Millenium.
C’est d’ailleurs le choix qu’a pris JJ Abrams pour le 7 ; revenir au réel et non au virtuel (même si il en a bien entendu).

L’épisode 7, je l’attendais. Et mon entourage le savait, les potes m’envoyaient des trucs, des images, des titres de magazines parlant du film. J’avais mis le 16 décembre en rouge sur mon calendrier, même si je savais que je n’irai pas ce jour là car nous irions en famille le samedi ou le dimanche. 30 ans séparent "le retour du Jedi" du "réveil de la force", mais 38 ans séparent "Un nouvel espoir" de ce dernier opus. La prélogie (Episodes 1, 2 et 3) a été vue à la télé, en DVD. Cela a peut être joué, mais je ne les ai vu que comme un long film expliquant pourquoi Anakin devenait Dark Vador et pourquoi Palpatine devenait l’Empereur. La plupart des acteurs était bon, c’était bien fait, mais la magie n’a pas opéré.

Samedi, à 20h30, je me suis installé dans une salle presque pleine à Châteaubriant, avec tout le reste de la famille. Et j’ai regardé 2h de pur bonheur. Je suis resté sur un nuage pendant les 2h, puis pendant environ 1h après, dans la voiture, à la maison.

Plein la gueule !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, vous n’avez qu’à aller voir le film. Juste quelques éléments : de beaux paysages, de nouveaux personnages avec de l’épaisseur, des séquences nostalgies (Les épaves des destroyers impériaux dans le désert m’ont fait tripper !), des anciens personnages toujours aussi attachants !
Alors, oui, il y a des similitudes avec l’histoire de Luke, voire de Anakin. On sent le cycle infernal repartir. La musique de John Williams porte toujours le film et c’est tous les poils de mes bras et de mon dos qui se dressent quand j’entends la marche impérial ou le "main title".

Mais ce que c’est bon ! Je signe de nouveau sans soucis pour 3 nouvelles trilogies !

Monsieur Abrams, vous avez rallumé la magie dans mes yeux. Je n’ai pas pris un tel plaisir au cinéma depuis Blade Runner. Si je peux, je retourne le voir dès que je peux. Et j’achète le DVD à sa sortie.

On pourra toujours trouver à redire sur le scénario, sur les suites attendues, sur ceci ou cela, mais je m’en fous, je me suis pris 3h de bonheur plein pot et, en ses temps difficiles, cela n’a pas de prix.

Merci.

Notes

[1je le vois avec Marianne

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



‹‹ Fanélie, tu m’enlèves les mots de la bouche ! Supprimer son compte facebook, très simple. Passez le cap ! ››