Retour à l'accueil du site

Agnès et moi nous sommes rencontrés vers avril 1996. Et nous sommes ensemble (officiellement) depuis le 06 juillet 1996...

C’est un terrible évènement qui nous a fait nous connaître. Agnès était mariée à un motard et il a eu un accident en octobre 1995. Ils venaient de se marier et Axel avait 3 ans tout juste. C’est pour cela qu’Axel porte le nom de sa mère (DENYS), nom de femme d’Agnès.

Certains grincheux diront qu’Agnès a retrouvé quelqu’un rapidement. C’est leur droit. Mais c’est vrai qu’à 35 ans, c’est compliqué de voir sa vie future seule avec un enfant. En plus, l’amour ne prévient pas.

Je l’ai rencontré dans le cadre de mes activités associatives de défense de la moto. Elle est venue nous voir pour qu’on l’aide, la soutienne et que l’accident puisse faire "école", car elle se battait contre la loi Badinter qui pose comme responsable (automatique) les motorisés au bénéfice des non motorisés. Louable dans l’esprit et dans les faits, cela montre quelle méconnaissance de la moto les pouvoirs publics peuvent avoir.

Je me rappellerais toujours de ce jour là. J’étais avec Antoine (Voir sa fiche !) en train de préparer une action, j’étais à quatre pattes sur la moquette des locaux de la Mutuelle des Motards (Ancien local, route de Vannes) et j’ai entendu du bruit. J’ai levé les yeux et j’ai vu 2 magnifiques jambes et une petite brunette dessus. Houla !

Une fois les présentations faites et les raisons de sa venue exposée, inutile de dire que je n’étais plus aussi enthousiaste. On a discuté et vu ce qu’on pouvait faire.

Et puis, une fois partie, j’ai dit à Antoine qu’elle m’avait tapé dans l’oeil méchament. C’était pas très respectueux vu le contexte. Alors, j’ai laissé tomber... Et puis quelques jours plus tard, on l’a appelé pour lui proposer de participer à des activités avec nous, des sorties, des balades et entre autres un week end à Dinard. Elle a accepté.

Je passe les détails des soirées pendant lesquelles je buvais ses paroles,
usais mes yeux à la regarder et souriais (Sûrement bêtement !)...

Le week end à Dinard arrivait, je savais qu’elle venait et elle avait accepté de partir derrière moi, et de dormir dans ma tente. Elle pensait peut être dormir, moi, je savais que je n’allais pas fermer l’oeil ! Impossible de penser dormir avec elle à côté ! Je ne suis qu’un homme quand même, avec un cœur !

Le week end était super, plein de potes, une bonne ambiance, un camping appartenant au Moto Club de Dinard (Coincé entre l’aérodrôme et un camp d’entrainement pour chiens), ... Le soir, dans le bar du MC, Agnès était à côté de moi. Elle a vu mon collier (Un lacet de cuir avec une petite moto en métal) et me l’a demandé. Je lui ai prêté, et depuis, elle le porte autour du cou (C’est malin ! ;o) ). Et dans la tente, nous avons discuté, longuement... En effet, pas simple pour une jeune mariée, jeune veuve et jeune maman, de repartir sur une histoire sentimentale avec un "jeune con" (J’ai 3 ans de moins) qu’elle connait depuis 3 mois, et qui n’a jamais eu d’histoires sérieuses avant... Il fallait qu’elle soit rassuré sur l’histoire à venir...

Alors, je lui ai dis que je n’étais pas ce genre là... Et que si je disais "ok", je prenais la mère, le gamin, les joies et les tristesses...

Et cela fait 10 ans que cela dure... Avec des hauts, des bas, des colères, des pleurs, des rires et une petite soeur pour Axel...

Agnès, je t’aime...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Paroles de "Cargo" (Album "Le Feu aux poudres" 2006) ››