Retour à l'accueil du site

Je ne voterai pas. Je ne voterai même pas blanc... Ca y est, j’ai atteint mon point de rupture avec le passage en force de la loi Macron par le 49.3 ! Cela faisait longtemps que je pensais à cela : ne plus voter. Faire comme la (presque) majorité des citoyens et abandonner le terrain politique à celles et ceux qui ont envie de jouer à faire semblant.

Tout d’abord, pour rappel (ou information), les élections départementales remplacent les élections cantonales et désignent les membres du conseil départemental (ex-conseil général) dans le cadre du canton. Les conseillers généraux élus en 2008 et en 2011 seront ainsi tous remplacés en mars 2015 par des conseillers départementaux [1].
Ici, sur le canton de Riaillé, c’est le Maire de Riaillé, Patrice Chevalier, qui est jusqu’au prochain résultat, le conseiller général du canton.

Et pour le FN ? Eh bien, les Français semblent le vouloir, qu’ils l’aient !

En réalité, c’est le 22 mars, au soir du premier tour, que le parti frontiste veut montrer sa force. Il rêve d’apparaître comme le mouvement en tête dans le plus de cantons, ce qui n’est pas impossible au regard des intentions de vote. Un sondage Ifop pour Sud Radio donne 29% d’intentions de vote au FN, 27% pour l’UMP et 21% pour le PS.
Le parti d’extrême-droite a remporté un pari : celui d’être le plus présent sur tout le territoire. Le FN sera présent dans 93% des cantons. A titre de comparaison, le PS présente des candidats dans 74% des cantons mais en soutien un dans 97% des cas.
Ca fait moins rigoler là. Et même si on peut penser que ici et là, des candidats ne savent pas qu’ils le sont et/ou qu’ils ne savent pas réellement ce qu’ils supportent [2], le FN a largement dépassé le simple vote protestataire, comme les (pseudo) chroniqueurs politiques tentent de nous le faire croire, et que moi, je clame depuis des années.

Le vote FN profiterait de l’abstention selon les sondeurs...

Ces résultats sont à interpréter « dans un contexte de forte abstention » que l’Ifop mesure à 57%, note « Le Figaro ». Parmi les 43 % de votants, les électeurs du FN sont les plus motivés, révèle le sondage. 53% des sympathisants du parti de Marine Le Pen déclarent qu’ils se rendront aux urnes. Contre 45% des sympathisants UMP et 44% des sympathisants PS. Le Parisien

Oui, clairement, c’est évident, comme à chaque élection. Et alors ? Est ce que cela a changé quelque chose ? Est ce que nos dirigeants politiques ont fait un semblant de mea culpa ? Est ce que le 21 avril a pu permettre de tirer des leçons ? Rappelons nous qui était secrétaire national du PS à l’époque ! Un certain François Hollande, qui fait comme son mentor, jouer avec le FhaiNe pour se dresser en rempart... Mais cela ne fonctionne plus ! Et cela a fatigué les démocrates républicains comme moi.

Donc, nationalement, le FN pourrait rentrer dans les parlements locaux, et dépasser le score de 3 conseillers généraux qu’ils ont actuellement. Et peut être, au gré des alliances locales, pourquoi pas entrer dans des exécutifs ! Puisque la moitié des sympathisants UMP sont favorables à des alliances avec le FN, même si leurs dirigeants, Sarko en premier, clament que ce n’est pas envisageable.

Et puis il y a la réforme territoriale qui est passée par là... Chez moi, je suis sur le canton de Riaillé, appartenant à la Compa (Communauté de communes du Pays d’Ancenis).

Pour la Compa, Riaillé fait partie du Pays d’Ancenis...

Mais pour les élections territoriales, le canton de Riaillé (Vision administrative) a explosé et pour partie se retrouve rattaché au canton (politique) de Nort sur Erdre

Très cohérent dans l’histoire globale !

Le canton de Nort-sur-Erdre se compose de l’actuel canton, soit les communes de Casson, Héric, Nort-sur-Erdre, Petit-Mars, Saint-Mars-du-Désert, Les Touches, auquel viennent donc s’ajouter le canton de Riaillé sans Pannecé. Soit Riaillé, Teillé, Trans-sur-Erdre, Joué-sur-Erdre, ainsi que l’actuel canton de Ligné sans Couffé. Soit Ligné, Mouzeil, Le Cellier. Pour les élections départementales, le canton de Nort-sur-Erdre compte alors quatorze communes au lieu de six, lors du précédent exercice

Bref... Joli résultat technocratique !

Depuis 2011, le canton est tenu par Jean-Luc Besnier , ancien divers droite, puis rattaché à l’Union des démocrates et indépendants [3] maintenant. Il est également Adjoint au Maire de Petit-Mars (Qui je le rappelle, est à environ 25 km de Riaillé, c’est à dire à l’opposé, et voisin de Carquefou, première commune du nord de l’agglomération Nantaise).

Vous pouvez aller visiter son site et lui dire qu’il pourrait mettre quelques dizaines d’euros dans un vrai site, cela permettrait d’éviter les pubs intempestives et le look année 80 !


Issu de la page quand je regardais sa position sur Notre Dame des Landes [4].

De 1998 à 2011, le canton avait été détenu par Xavier Amossé (PS), Maire (1989-2001) puis Adjoint au Maire puis Conseiller municipal de Nort-sur-Erdre.

Sur le canton, on aura le choix entre différentes étiquettes (Ouest France du 20/02/15) :
Nort-sur-Erdre

  • FN : Nicolas Grelier et Denise Joly
  • Droite et centre : Jean-Luc Besnier (sortant, sans étiquette) et Anne-Marie Cordier (Alliance centriste UDI)
  • Liste citoyenne, écologiste et solidaire : Régine Frappier-Guillet (EELV) et Hubert Leray (EELV)
  • Patrice Chevalier (sans étiquette) et Aïcha Metlaine (sans étiquette).

Le sortant se représente, mais on notera qu’il est sans étiquette, contrairement à ce que je présentais au dessus. Sur son site, il n’est fait mention d’aucune appartenance.
EELV présente sa liste. Ok. Les fachos aussi. Ok.
Et puis on a le sortant du canton de Riaillé, Patrice Chevalier, puisque Riaillé s’est fait éjecter et rattacher à Nort sur Erdre. On a donc deux sortants sans étiquette, mais apparentés... P Chevalier serait apparenté à la majorité départementale, JL Besnier à l’opposition. C’est en tout cas ce que disent Ouest France et l’éclaireur dans leurs éditions :

La droite et le centre seront représentés par Jean-Luc Besnier, 51 ans, enseignant, conseiller général sortant du canton de Nort-sur-Erdre, maire de Petit-Mars depuis 2014, élu communautaire depuis 2007 et vice-président de la CCEG (Communauté de communes d’Erdre et Gesvres) depuis 2014, sans étiquette rattachée à Démocratie 44. Et par Anne-Marie Cordier, 55 ans membre de l’UDI (alliance centriste), adjointe au maire de Ligné depuis 2011, chargée de la communication et de l’environnement depuis 2014, conseillère communautaire depuis 2008 à la Compa (Communauté des communes du pays d’Ancenis), présidente du Sivom (Syndicat intercommunal à vocation multiple) pour l’enfance jeunesse.

La gauche sera représentée par Patrice Chevalier, 56 ans, enseignant dans le domaine agricole en maison familiale et rurale, maire de Riaillé depuis 2001 et conseiller général (sortant) depuis 2004. Sans étiquette, il soutient la majorité départementale (PS). Et par Aîcha Metlaine, elle aussi sans étiquette, mais soutenant la majorité PS, 60 ans, formatrice en langues vivantes et actuellement adjointe à la culture à l’éducation et à la citoyenneté à la municipalité de Nort-sur-Erdre, où elle exerce son second mandat. Lors du précédent, elle était adjointe à l’enfance jeunesse et à la citoyenneté. Ouest France du 28/12/14

et

Le duo candidat aux élections départementales pour la Gauche sur le canton de Nort-sur-Erdre, Patrice Chevalier (Maire de Riallé) et Aïcha Metlaine (adjointe à Nort-sur-Erdre), ont présenté leurs remplaçants.

Il s’agit tout d’abord de Marie-Agnès Gruais, 53 ans, suppléante d’Aïcha Metlaine, habitant Héric. Elle était élue locale de 2001 à mars 2014, adjointe à la culture aux associations puis à la communication et la gestion du personnel. Elle est responsable de secteur dans l’industrie pharmaceutique et soutient la majorité départementale.

Jean-François Charrier, 50 ans, est suppléant de Patrice chevalier, 1er adjoint à Saint-Mars-du-Désert, en charge de la voirie, l’environnement et l’agriculture. Il est élu communautaire à la CCEG. Agriculteur de profession ; il apporte son soutien à la majorité départementale. L’éclaireur du 12/02/15

Il semblerait donc que, selon l’éclaireur, seuls les remplaçants soutiennent la majorité départementale. En tout cas, c’est comme cela que je le lis, mais je peux me tromper.
Si on prend cette hypothèse, on aurait donc à la finale :
2 sortants, sans étiquette politique claire, portant les couleurs de la majorité ou de l’opposition départementale.

J’irai à la pêche ce jour là...

Notes

[1Dossier complet sur le site du Ministère de l’intérieur

[2Cf les "anecdotes" de candidats dans la presse

[3L’Union des démocrates et indépendants (UDI) est un parti politique français du centre-droit, fondé par Jean-Louis Borloo

[4Il est d’ailleurs plutôt contre à priori, alors que Chevalier est pour

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



‹‹ La NSA vous remercie pour vos empreintes digitales ! L’utérus appartient à la femme. Pas aux religieux, ni aux maris ! ››