Retour à l'accueil du site

Cette année, je me suis fait plaisir. Je suis allé au Hellfest. Qu’une journée, mais quand même... Je ne voulais pas rater The Damned, groupe mythique de mon adolescence, que je suis depuis mes 12 ans (La fameuse cassette audio !).

Tout seul. J’y étais allé avec Axel il y a quelques années pour voir Jello Biafra, mais là, tout seul. Et même pas peur !
Et puis, il y avait aussi Tagada Jones, Komintern Sect,...

C’était pendant les quelques jours de canicule et il faisait très chaud par chez nous. Pendant les 3 jours de festival, 1,5 million de litres de bière ont été bus. Pas par moi, mais j’en ai vu quelques uns pas très nets :-)

Certains avaient très soif et proposaient leurs services contre une bière ! Sur son écriteau, c’est noté "Je couche pour une bière". Beaucoup de monde s’arrêtait, c’était sympa comme tout, mais l’histoire ne dit pas si il a bu...

Autre preuve qu’il faisait chaud... Le monsieur est en bermuda !

Komintern Sect était un des groupes que j’attendais pour voir. Je les connaissais de mon adolescence, du temps où punks et skins ne se mélangeaient guère, sauf dans les concerts du mouvement , dont KS était l’un des étendards. Là, ils chantaient devant plus de métalleux que de punks... Evolution des tendances... Et des difficultés à monter des spectacles alternatifs [1].

Komintern Sect est un groupe de punk rock et oi ! français, originaire d’Orléans, actif entre les années 1980 et 1986, et depuis 2014. Leur style musical sonne très punk rock primitif avec des riffs dépouillés, la musique est minimaliste et brute de décoffrage. Leurs chansons parlent de matchs de foot, des beuveries, la résistance (A tout), de camaraderies, de bastons,... Ambiance très virile... Et forcément aimé par les bone-heads [2] !
Voilà ce que cela donnait avant...

Et maintenant avec un nouveau titre "D’une même voix" qui parle des groupes qui subissent les mêmes difficultés et qui peuvent parler d’une même voix ; les pauvres, les marginaux, ... Très dans l’esprit oï donc !

Ensuite, il y a eu "The bouncing souls" ! C’est un groupe de punk rock américain, originaire de New Brunswick, dans le New Jersey. Ils tournent depuis plus de 20 ans et pourtant, je n’ai une ou deux chansons sur des compilations, malgré plus de 10 albums... C’est un punk efficace, mais très mélodique, limite pop de temps en temps. Probablement du à la voix douce du chanteur. Ce dernier est descendu dans le public (non sans difficulté) et a passé la moitié du concert avec les premiers rangs.

Et ils ont terminé par une chanson à la mélodie addictive ! (Là, avec le guitariste des "Dropkick Murphys")

Ensuite, j’ai profité de l’heure (entre chaque concert) pour aller acheter une carte pour boire. Ce qui m’a permis de contempler les décorations...

... et autres bancs publics sur lesquels les amoureux pouvaient se bécotter !

Ensuite... L’artillerie lourde ! Vu le nombre de tee-shirt à l’effigie du dernier album, je me doutais que beaucoup de monde était là pour les "Tagada Jones" ! Après quelques propos sur le contexte politique, les guitares ont parlé pendant 1h...

Au bout de 3mn, j’avais reculé de 10m par rapport à la scène tellement la foule pogottait ! J’ai reçu un monsieur sur la tête, perdant mes lunettes parmi environ 10000 pieds, mais je les ai retrouvé collées contre le sein de ma voisine. Je les ai récupéré avant qu’elles ne tombent, elle n’a rien remarqué, tant mieux !

Extrait du dernier album du même nom... Imaginez en concert !

Vers 20h45, le public attendait "les ramoneurs de menhir", groupe de punk breton, avec instruments traditionnels et guitare saturée de Loran (Ex bérurier noir).

Ils jouaient avec le Bagad de Quimperlé, habillé en costumes traditionnels. Je ne suis pas fan des musiques bretonnantes, mais sincèrement, je me suis pris une claque... Quand le Bagad venait porter le groupe (Ils étaient au moins 25), on ne pouvait rester insensible... Vrai beau mélange de rock et de traditionnel ! Avec des chants en breton, mais aussi des reprises de classiques... Dont "Porcherie" des Bérus...

Le soir est tombé. Il fait moins chaud, j’en profite pour aller manger. Et devant "Rancid" que j’ai écouté d’une oreille distraite, je me suis reposé les pieds et j’ai repris des forces pour attendre 1h du matin, heure à laquelle passent The Damned ! Pas de photos de Rancid, je ne suis (vraiment) pas fan.

1h du matin, il fait frais, la fatigue est installée, debout à piétiner depuis 14h00 sous le caniard ! Et là, on entend les premières notes pour les essais de sons... Le "captain" est là, à une dizaine de mètres, de dos pour ne pas tenter le public. Le noir se fait, on entend le piano tranquille... "Melody Lee" met le feu à la scène... Dave Vanian explose la scène de sa voix si particulière, le captain fait le pitre et enchaîne les blagues entre les chansons (Il tapera sur le brexit, le disco,...). En 2mn, plus de fatigue, plus de mal de pieds, juste le "plein la gueule !"

40 ans qu’ils tournent ! Et 35 ans que je les attendais... Je les ai vu, j’ai pris mon pied ! Ensuite, les "pass 1 jour" sont partis rejoindre leurs voitures et moi, la moto. 30mn de marche alors qu’on a mal aux pieds, c’est dur ! Et 20mn pour retrouver le chemin pour sortir de Clisson. Rentré à 4h du matin, dodo... Plein de souvenirs !

Pour conclure : Les autres jours, il y avait encore des groupes que j’aurais voulu voir : "prophets of rage" en premier. Mais cela revient trop cher. Et tout seul, bof !
Une super ambiance, bon enfant, des gens sympas et de bonne humeur, une infrastructure de qualité,... Après, on peut regretter le côté "parc d’attractions pour métalleux" mais c’est le prix à payer pour que les "bouffeurs d’osties" ne fassent par interdire le festival !

Notes

[1Ce qui renforce le courage des initiateurs du Hellfest !

[2Quand la guerre entre les skinheads nationalistes et les Red Skins a éclaté, Komintern Sect s’est toujours dit « non concerné » par ces bagarres de chapelles.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



‹‹ Hellfest 2017, j’y étais ! Quand tu es puni à la cantoche et qu’on te place à côté du premier de la classe ! ››