Retour à l'accueil du site

Depuis 50 ans que le territoire attendait une signe pour décoincer la situation, je pense qu’il n’est pas arrivé. Même si cela va décoincer malgré tout la scène !

Pourquoi ? Revenons d’abord sur le vote...

Dimanche soir, la Préfecture de Loire Atlantique tweet les résultats

Sans équivoque, le "oui" au transfert l’emporte. Le pire aurait été un truc genre "50,1" pour l’un ou l’autre. Là, c’est clair, 10 points de différence.

JPEG - 35.3 ko

Pourtant, les opposants ne sont pas d’accord et le disent ! Le peuple de Loire Atlantique a voté "pour". Et alors ? Le périmètre de la consultation a toujours été contesté car ce projet n’est pas financé que par le 44, et parce que les nuisances ou les bénéfices auraient des répercussions bien au delà du 44 (Sud du 35 par exemple, La Bretagne finance, les Pays de la Loire aussi, donc...).
En plus, la plupart des électeurs ne savent pas réellement pour quel projet ils ont voté : celui d’il y a 50 ans, celui modifié par Ségolène Royale [1],... Un autre ?

Ce qui est encore plus navrant, c’est la répartition des voix... Globalement, on peut entièrement reprendre l’adage britannique "Nimby", acronyme de l’expression "Not In My BackYard", qui signifie "pas dans mon arrière-cour" ! En effet, si l’on regarde les "pros" et les "contres", on voit visiblement que les "pros" veulent refiler la patate chaude plus loin.

Le vote est majoritairement "pro" sur quasiment l’ensemble du territoire. Ce qui est rigolo, ou surprenant, c’est que c’est Nantes qui a voté le plus contre le transfert. 150 voix d’écart environ entre les "pros" et les "contre". Alors, ils sont fous les Nantais ? Ils veulent garder l’aéroport qui leur pourrirait la vie et les poumons ? Ou étaient ils plus informés ?
En tout cas, une chose est aussi sûr, c’est que les partis et les acteurs n’ont pas fait la même campagne partout. Chez nous, nous n’avons reçu que 3 tracts (2 antis, 1 pour). Mais dans d’autres communes, les partis politiques ont diffusé. Sur les marchés, il y a eu des diffusions de tracts, etc etc... Bref, une vraie campagne, mais plus sur l’urbain.

Paradoxale donc de voir que les campagnes préfèrent le transfert ? Non. Probablement pas, car les populations ont été majoritairement touchées par l’argument économique.

On voit bien là le déséquilibre criant entre les deux gros pôles urbains (Nantes et Saint Nazaire), voire le sud du département, et le nord, rural, appauvri économiquement.

Et Riaillé ?
Ma commune a voté très majoritairement pour le transfert. Je rappelais il y a peu que notre Maire est pour [2], cela doit influer quelque part.

Nous sommes à 25km de Notre Dame des Landes environ. A peine 30mn de route. La population espère récupérer un peu de la manne des travaux et du négoce qui pourrait sortir de cette nouvelle construction. Sans compter que les avions leur passeraient au dessus. Les parents auront du boulot mais les poumons flingués, les enfants n’auront que les poumons flingués. En même temps, avec les pesticides utilisés dans les champs, on est déjà bien entamé...

Un effet "anti ZADistes" ?
Probable là encore que certains électeurs aient voté aussi contre les ZADistes, ces objets à plume non identifiés qui cassent les vitres et boivent du café équitable avec des dreadlocks dans le dos...
On a pu assister sur les dernières années à une vraie intoxication médiatique sur ces individus, certes marginaux, mais pas terroristes. Oui, ils expriment une vision de la société différente de celle de la majorité, oui, ils sont convaincus de leur bien fondé, oui, ils ont des looks bizarres.

Mais de là à les considérer comme des terroristes et surtout, les stigmatiser comme la Droite l’a fait dans les affiches "Contre les ZADistes".
Les "pros" ont mélangé allègrement plusieurs éléments non compatibles en demandant un transfert de l’aéroport « pour la qualité de vie à Nantes, pour le développement économique et contre les casseurs de la Zad ».
Il suffit de regarder les fils de quelques comptes twitter pour voir comment l’argument "ZADiste" a été utilisé pour bien manipuler l’opinion ; Oui_Nantes, Référendum NDDL et Ailes pour l’Ouest.

Et maintenant ?
Les opposants ont dit qu’ils ne lâcheraient pas. Probable. Mais à un moment, il va falloir trancher. Et il est quasiment certains que ceux qui trancheront ne seront pas ceux au pouvoir à l’heure actuelle. Gauche ou droite, ou autres, ce sera le prochain Gouvernement qui lancera réellement les travaux, et en tout cas, qui récupérera les lauriers (sic) de cette aménagement. Même si Valls a rejoint Retailleau en disant que les travaux commenceront à l’automne.

Notes

[1La formulation de la question posée a été contestée par les opposants devant le Conseil d’Etat, en vain. Selon eux, celle-ci est floue, car elle ne préciserait pas quel scénario d’aéroport est soumis au vote des électeurs.

[2En tout cas, il l’était. L’est il encore ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



‹‹ L’escalier vers le paradis ou l’autoroute vers l’enfer ? Une extraordinaire série sur les pirates : Black Sails ! ››