Retour à l'accueil du site

J’étais tranquillement en train de travailler à mon bureau. Aline, une collègue, entre dans mon bureau tend l’oreille et me dit "C’est du hard rock" avec le sourire mi complaisant, mi narquois.
Autre exemple, je rédigeai mon billet hier midi sur la dernière chanson de Slayer et j’écoutais donc la chanson. Mon collègue de bureau venant chercher son repas, entend et me dit "Moi aussi, j’écoutais du hard rock quand j’étais jeune... AC/DC, Motorhead". Je lui ai gentiment expliqué que Slayer était du métal, voire du trashmetal, et qu’accessoirement, j’étais du même âge que lui.

Avouez le, cher(e)s ami(e)s écouteurs de musiques "différentes", cela vous est déjà arrivé !
Cette sensation d’être jugé selon vos goûts musicaux... Comme si, selon l’âge, on devait écouter certains types de musique. Je pense fermement que les goûts musicaux reposent sur certains profils, certaines valeurs, et des postures, mais c’est souvent un critère de jugement.
Adolescent, on doit écouter la FM commerciale, jeune adulte, de la vraie musique, donc des chanteurs / groupes plus établis, adultes, des chanteurs / groupes qui ont fait leurs preuves, plus âgés encore. Alors que fondamentalement, les tendances musicales sont aussi liées à un contexte temporel. Les quadras [1] ont connu les années 80 avec le top 50 et se trémoussent aux rythmes de "début de soirée" ou "Jean Pierre Mader" ou encore "Desireless". Ces 3 exemples étaient représentatifs de la variété française passant sur la FM commerciale. Et maintenant, ils devraient écouter Goldman, Bruel, Simple Minds et U2 ?

Et quand on écoute ce qu’écoutent nos adolescents... Entre Sexion d’assaut [2] et M Pokora, en passant par Miley Cyrus [3] ou toutes les "stars d’une chanson" qui passent sur la FM, peut on vraiment dire qu’ils sont si différents de nos chanteurs des années 80 ? Ou des années 70 ? Certains tracent leur sillon et seront encore là dans 20 ans, d’autres ne font qu’une chanson, d’autres encore un album qui marche, les autres étant confidentiels ! Aucune différence ? Peut être que c’est le nombre qui change. Les industries du disque et de la radio FM ont un gros appétit... Il faut les nourrir, leur donner de la chair fraîche et donc de la star en batterie. D’où les nombreux "télé crochets" de télé réalité comme la "Nouvelle Star" et autres conneries à créer des "tubes en tube" [4].

Alors quand on est adulte, on doit écouter des choses d’adultes, quand on est adolescent, on doit écouter des choses d’adolescents. C’est écrit quelque part et faire différemment te conduit irrémédiablement à la surprise, voire l’incompréhension ! Comme quand je dis que je n’aime pas U2 et qu’on me répond "bah tu aimes le rock et tu es de gauche !"... Hum...
Et il y a une différence entre poser un jugement sur un chanteur actuel [5] en disant qu’il ne fera pas carrière et poser un jugement sur un style de musique "soit disant" pas adapté à ton âge.

Ce merveilleux moment de l’autre qui te dit "Tu écoutes du punk ?" avec ce visage mi surpris, mi condescendant. Et toi, qui balbutie péniblement que "oui et depuis longtemps", comme si tu avouais une maladie honteuse.
Oui, j’écoute du punk, du hardcore, du métal rap, même un peu de rap [6], mais aussi du old jazz (Ray Charles, Aretha Franklin, ...), du classique (J’adore Bach et Puccini), du modern jazz (Melody Gardot),... Et écouter ma bibliothèque musicographique sur mon ordinateur est surprenant car elle passe des Ramones à Bach, en passant par les chœurs de l’armée rouge, NTM, Sade, Motorhead ou encore No one is innocent ! J’ai 1200 albums différents, sur 700 artistes différents.
Je mets souvent cette éclectisme en avant quand je dis que j’écoute réellement de tout... A la différence (souvent) des personnes qui le disent, mais qui n’écoutent bien souvent ni jazz, ni classique, ni punk, ni metal, ni rap, se cantonnant à un spectre étroite allant de la variété française à la variété internationale...

Pour moi, la musique, c’est essentiel. Je suis profondément malheureux si je n’écoute pas de musique dans la journée. Mais pas la soupe de la FM, ma musique, celle qui me fait vibrer les tripes, celle qui me détend, me repose, me fait partir pendant quelques minutes ailleurs, celle qui me déstresse. La musique qui me parle, soit par le rythme, soit par les paroles.

Alors, oui, j’ai 44 ans, j’écoute du rock. Rapide ou lent, hurlé ou chanté, j’écoute des musiques écrites il y a des siècles comme celles écrites il y a quelques mois. Je bouge mes pieds aussi bien sur la rythmique d’AC/DC que sur le swing de Nina Simone, je secoue ma tête sur Rage Against The Machine comme sur Téléphone ou The Doors.

Par contre, toujours jouée par des humains la musique s’il vous plait, pas d’électro, à peine un synthé (Juste toléré pour les Stranglers et les Doors) et surtout pas de voix transformée genre "R’n’B" (Prononcez Arhennebi). Il faut que ce que j’entends dans mon casque soit possible sur une scène sans 4 semi remorques d’ordinateurs, juste les instruments et les amplificateurs...

Notes

[1Nés aux alentours des années 1965 - 1975

[2Groupe qui a chanté des paroles explicitement homophobes quand même !

[3Cette exhibitionniste sans talent ?

[4Admirons l’humour !

[5Mais c’était valable avant aussi !

[6NTM, c’est très très bon !

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



‹‹ "Repentless", dernier album, dernière chanson de Slayer Le monde est fou ! La preuve en photos... ››