Retour à l'accueil du site

On me tanne depuis quelques semaines pour que je parle de ces clips de la sécurité routière àdestination des conducteurs de 2 roues motorisés qui passent en ce moment àla télévision.

Je dois dire que pour une fois, ils ne sont pas mal faits. Tout conducteur de deux roues motorisés ayant eu déjàun accident de la circulation se retrouve dans "l’envol" du conducteur, qui passe au dessus des capots ou fossés, qui glisse et qui tombe lourdement. Moi même, cela me rappelle mon accolade non sympathique avec un feu tricolore après qu’une voiture m’ait coupé la route... 2 mois les deux jambes dans le plâtre, une moto explosée sur un carrefour, ...

Ces vidéos sont réalistes, je pense qu’elles ont été réalisées par des cascadeurs, on voit les ombres des envols, avec une caméra embarquée.

Pour vous les remémorer et les critiquer l’un après l’autre, les voici en images...

  • Le premier est celui mettant en image le scooter qui arrache une portière qui s’ouvre devant lui :

Le conducteur de la voiture garée farfouille sur son siège, cherche, se tourne, se retourne, oublie de recontrôler et ouvre sa portière... Classique ! Qui ne l’a jamais fait ? J’ose dire personne ! Mais la chance a fait qu’aucun scooter [1] ne soit passé là. Le slogan final fait mouche et met directement le fautif devant sa responsabilité.

  • Le deuxième est le clip qui scénarise un doublement par la droite d’un 2 roues :

Ce clip m’évite en fait un article sur un sujet qui m’énerve tous les matins : la "remontée de file sur la bande d’arrêt d’urgence alors qu’il y a de la place pour dépasser àgauche"... Bien entendu, je ne suis pas contre la remontée de files !! [2], mais comme toute pratique, elle doit être enseignée, ET DONC AUTORISEE !! Ce n’est pas tant de l’interfile que de la simple remontée de bouchon, mais j’applique les mêmes règles. Et donc, je dépasse par la gauche... Mais souvent des deux roues motorisés [3] passent par la bande d’arrêt d’urgence. Outre qu’en cas de pépin, c’est 100% responsable, le soucis est que les automobilistes ne sont pas en veille par rapport àun dépassement par la droite ici, et donc, souvent sont surpris, et donnent un coup àgauche, me mettant MOI en péril !! Intéressant non ? Ce clip indique un des dangers de doubler par la droite. Alors, et vous remarquerez que la camionnette met bien son clignotant, mais c’est trop tard...

  • Le troisième explique le fameux "tourne àgauche" d’une voiture, sans regarder, sans clignotant :

Malheureusement, cette situation est quasiment LA situation d’accident pour les 2 roues motorisés. Le 2RM [4] remonte la file par la gauche, arrive au niveau d’une voiture qui tourne àgauche sans aucun contrôle et sans aucun signal. Impossible de freiner, le choc est inévitable ! Ce qui est écÅ“urant, c’est que souvent le 2RM se prend un 50% de responsabilité car il est considéré comme dépassant le véhicule. Angle mort, absence de contrôle et inattention sont pourtant évitables.

  • Le quatrième met en scène une moto en rase campagne qui glisse seule dans un virage :

Bon, àvrai dire, celui, c’est mon préféré ! Si si... C’est celui qui me fait bondir de ma chaise quand je le vois... C’est N’IMPORTE QUOI ! Il est vrai qu’une partie des accidents de 2RM se produisent sur le réseau routier secondaire et sans autre véhicule. Pourtant, il est notoire que le réseau routier secondaire est dans un état lamentable [5], d’autant plus dramatique que l’Etat a donné la pleine concession aux Conseils Généraux [6] sans en donner les moyens d’entretien ! Là, on se retrouve derrière une bulle de GT sportive, enroulant rapidement des virages en campagne, qui, àl’approche d’une "petit virage de rien du tout" chute... Seule... Sans aide... Sans cause apparente autre qu’une "probable vitesse excessive" [7]. Ce clip n’est tout simplement pas CREDIBLE ! Un lapin aurait traversé, des gravillons, un tracteur, ... auraient rendu crédible la chute, avec même éventuellement, la possibilité de dire que la vitesse était un facteur aggravant dans le cas présent... Mais là !... Rien... Aucun conducteur de 2RM ne peut se retrouver dans la situation décrite sans risquer de pouffer de rire ...

Pour conclure... Elles sont réalistes et didactiques mais ne tombent pas dans le gore, àla différence d’une autre ! On saluera l’intention de "faire et communiquer" et surtout àdestination aussi de l’entourage des conducteurs de 2RM. Rappelons nous que dans 2/3 des accidents impliquant un 2RM, la moto n’est pas responsable !!!! Mais on peut regretter au moins 2 choses :

  • Si une personne regarde les 4 clips, il est peu probable qu’elle laisse son entourage monter sur un 2RM, tant la vision caricaturale du "la moto c’est dangereux" est présente.
  • Le 4ième clip remet une louche sur la vitesse, mais de façon tellement maladroite qu’il en devient ridicule.

Bref, le scooter, la moto, le cyclo sont des engins motorisés sans carrosserie, il faut donc être vigilant pour soi et surtout pour les autres. A chaque fois que je roule, je manque de me faire renverser pour des erreurs d’inattention (Clignotant oublié, pas de contrôle rétroviseur, se décale sur sa file, ...). Mais àcôté de ce risque [8], ils procurent des sensations qu’une boite en métal ne procurera jamais...

Pour continuer et s’informer :

Notes

[1Remplacer par moto, vélo, cyclo

[2Banane !

[3Souvent des scooters d’ailleurs !

[42 roues motorisés

[5Un bilan de la Cour des Comptes (2002) dénonçait de graves dégradations concernant l’entretien pour :

  • 22 % du réseau national (globalement).
  • 11 et 12 % des voies rapides urbaines et des voies àcaractère autoroutier.
  • 39 % des routes nationales ordinaires non renforcées.
  • 48,5 % des routes nationales de liaison non renforcées (cours des comptes).
    Mauvais revêtement routier, gravillons, bandes glissantes,…. Remédier àces situations passe impérativement par une augmentation des budgets ou le déblocage de crédits.

[6La construction, l’entretien et l’exploitation de ces voies sont àla charge de l’État ; jusqu’en 2006, les directions départementales de l’Équipement en étaient chargées. Une grande partie des routes nationales a été décentralisée en 2006 au profit des départements (RNIL « route nationale d’intérêt local  » déclassées en routes départementales) ; les conseils généraux en assurent désormais la gestion complète.

[7D’ailleurs tous les motards sont en vitesse excessive, c’est bien connue !

[810 fois plus élevés

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



‹‹ Livre "La face karchée de Sarkozy" Histoire de The Damned et critiques des albums "Grave disorder" et "So, who’s paranoïd ?"... ››