lundi, 24 février 2020|

1 visiteurs en ce moment

 

Les riches sourient, les pauvres font la gueule, la CGT paralyse la France...


... Tel pourrait être le titre d’un édito du magazine le Point, tellement les caricatures de photos en couverture laissent à penser tout cela...

Le Point est un magazine d’actualité hebdomadaire français, créé en 1972 par une équipe de journalistes venant essentiellement de L’Express et proches d’Olivier Chevrillon et de Claude Imbert.
Traditionnellement classé au centre-droit, le journal appartient depuis 1997 à la famille Pinault, qui détient à 100% le groupe Sebdo-Le Point via sa holding Artémis.
François Pinault, né le 21 août 1936 aux Champs-Géraux (Côtes-d’Armor), est un homme d’affaires, fondateur des sociétés Artémis et Kering (anciennement PPR). Il est classé 30 e fortune mondiale en 2019, et figure parmi les 10 plus grands collectionneurs d’art contemporain au monde.

On notera dans le haut à gauche, la tête enjouée de Arnaud Lagardère, petit patron de PME locale. Il est le fils unique de Jean-Luc Lagardère, ancien président de Matra et Hachette, et de Corinne Levasseur. Il est gérant et associé commandité de Lagardère SCA, société holding du groupe Lagardère. Sa fortune était estimée à 240 millions d’euros en 2012 (170e de France) par le magazine Challenges. Il est au 39e rang des patrons les plus payés de France avec 1,6 million d’euros en 2008.

Philippe Martinez suit sa scolarité à Rueil-Malmaison dans la banlieue ouest de Paris. Son père a combattu dans les Brigades internationales lors de la guerre civile espagnole en 1936. Son engagement politique commence dès le lycée : il s’inscrit aux Jeunesses communistes, puis au Parti communiste français. Technicien de la métallurgie, il travaille à partir de 1982 aux usines Renault de Boulogne-Billancourt, puis est muté au centre de recherche sur les moteurs de Rueil-Malmaison.

Et le magazine nous promet de l’info, des secrets, des juteux que personne ne connait et qui vont bien rééquilibrer les choses en mettant tout cela dans les dents de ces parasites de cégétistes !

Sans compter qu’avec Emmanuel Todd, on découvrira une "nouvelle lutte des classes", insinuant donc que l’ancienne est dépassée (Normal !) et qu’il en existe une plus moderne (Donc meilleure !)...

Mais déjà en 2016, j’avais alpagué Le Point sur une couverture trèèèès limite !
Je veux bien que l’iconographie et le maquettage ne soient que des métiers techniques, mais je me demande si il n’y a pas eu un petit coup de manche du rédacteur en chef sur ce coup-là ?


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »