mercredi, 20 mars 2019|

1 visiteurs en ce moment

 

Le livre de la FFMC : Interview !

Date de publication :
Mots clés :
  • Fédération Française des Motards en Colère (FFMC)
  • Richard Esposito

  • Interview...
    1,2,1,2...
    C’est bon...

    Fabien Delrot, coordinateur et membre du Bureau National de la FFMC
    Richard Esposito, trésorier et membre du Bureau National de la FFMC
    Guillaume Chocteau, ancien membre du Bureau National de la FFMC de 1999 à 2009, actuel administrateur de la Mutuelle des Motards

    Fabien : "Guillaume, peux tu nous expliquer pourquoi ce message au mouvement ?"
    Guillaume : "La décision du BN de refaire le site internet il y a quelques temps a intégré la question du contenu, c’est-à-dire les textes du site. Au delà de la présentation, le changement de site doit permettre une production d’autres rédactions. Un cahier des charge a été produit. Et j’ai eu le plaisir de travailler sur les textes durant l’été 2018. L’une des pages reprenait l’histoire des motards en colère, et devait intégrer quelques dates de référence.
    Cette page a été une spirale vertueuse. Le résultat était un historique quasi complet des dates et positions de la FFMC depuis sa création. Les grands projets (de loi, d’action, de politique) des gouvernements successifs avec les positions que les motards ont exprimé. Dans la rue ou par voie de presse. Des noms de DISR oubliés, des Ministres encore dans le circuit,... Tout ce matériel, je me suis dit qu’il était dommage de le mettre de côté et j’ai proposé au BN de le développer sous forme de petit livre pédagogique à destination des motards pour expliquer 40 ans de relations des motards avec les pouvoirs publics."

    FD : "C’est une version rénovée du guide du militant donc ? Ou le public est plus large ?"
    GC : "Il faut qu’on arrive à faire que les propos soient clairs et explicatifs sur ce qu’est la sécurité routière et ce que sont nos principes de réflexion et d’action. En 4 décennies, on constate, juste en lisant les projets, que la sécurité routière est éminemment politique. Tout en avançant sur des arguments affectifs de lutte contre le mortalité routière. Et que les motards en colère gardent depuis leur création, une vision alternative de la société, reposant sur des principes de pédagogie et de responsabilisation. Quelque soit la période et la composition du BN !"

    Richard : "En tant que trésorier, garant des fonds fédéraux, ce projet est intéressant, mais quelle diffusion ? Quelles cibles ? Quel budget ?"
    GC : "La cible est grand public, avec un axe plus précis sur nos adhérents et la communauté qui nous suit. Le gage est de réaliser une livre abordable économiquement, dans l’esprit des "goodies" de la FFMC (Pins, tee-shirt,...). En s’appuyant sur le savoir faire des Editions de la FFMC côté impression et maquettage, on arrive à des prix de vente oscillant entre 5 et 8 euros selon qu’on soit adhérent, qu’on passe par une antenne, non adhérent,... L’objectif est d’en vendre environ 8000 la première année ce qui permet de rentrer dans les frais. Les structures adhérentes et les antennes seront des relais efficaces, c’est le pari. De plus, on passera par un appel à financement participatif en premier pour assurer un premier volume de tirage (et sentir la tendance).

    FD : "Et pour cela, on t’embauche !"
    GC : "Oui, je suis salarié du SN depuis le 7 janvier. A mi temps pour 6 mois. J’ai contacté Nikolaz et Marc Bertrand pour les illustrations, d’anciens membres du BN et des fonctionnaires de la DSCR, mais aussi quelques DISR et Ministres des Transports. J’espère avoir une dizaine d’entretien en tout pour agrémenter le livre de récits vécus."

    RE : "Qui par exemple ?"
    GC : "J’ai un accord de principe de Frédéric Péchenard (Ancien DISR), de Denis Redon (Ancien Monsieur Moto National), de Patrick Borg (Ancien membre du BN),... Le mouvement est vivant, il faut mettre de l’humain dans cet écrit. Je continue à creuser, mais les hauts fonctionnaires sont difficiles à suivre dans l’administration. Et certains sont rendus très hauts : Conseil d’Etat (Michelle Merly), Tribunal de Paris (Rémy Heitz) ou en retraite (Isabelle Massin)."

    FD : "Quelles sont les échéances ?"
    GC : "L’objectif est une parution en juin. Mais si c’est possible avant... L’idéal serait les assises, mais je suis perplexe. L’AG de la Mutuelle peut-être. Si il n’y a pas de difficulté entre temps. En tout cas, il sortira, c’est sûr ! L’enjeu est important pour comprendre qui nous sommes, pouvoir expliquer la logique à l’extérieur,..."

    RE : "Et côté Mutuelle, tu le gères comment ?"
    GC : "J’ai indiqué le projet en CA et je n’interviendrais pas sur les sujets touchant à la FFMC. Le CA est dans l’attente du frère de "chronique d’une utopie en marche" (Avec modestie malgré tout !) car ce n’est ni plus ni moins que le plan de route pour la moto depuis 40 ans qui va se lire..."

    FD : "As tu besoin de remontées du terrain ?"
    GC : "Oui. Il y a des trous dans les documents existants. Et le suivi des anciens militants est compliqué. Les écrits et les archives ne sont pas simples. Si vous avez des infos, des photos, des documents, tous les éléments permettant d’agrémenter ou m’apporter des infos, je prend. Je suis joignable sur livre [at] ffmc.fr"

    FIN.


    Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

     
    A propos de Le blog de Guillaume
    Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
    En savoir plus »