vendredi, 3 avril 2020|

2 visiteurs en ce moment

 

John Belushi aurait eu 71 ans aujourd’hui !


Et il est parti à 33 ans d’une overdose ! Pourtant, malgré simplement 2 rôles majeurs, il a laissé son empreinte dans une génération attachée à l’humour, la musique, la liberté et l’irrévérence.

2 rôles ? Le premier, le majeur, est celui de Jake Blues dans Les Blues Brothers, film mythique sorti en 1980, autour de la musique blues, complètement déjanté et trash, se moquant autant des "redneck", que des flics, de la religion ou des nazis aux USA. Tout y est alors que le scénario tient sur une seule face d’une feuille de papier-cigarette. Le deuxième sera dans le film 1941, film de Steven Spielberg, avec là aussi, Dan Aykroyd. Le film taille des croupières à l’Amérique bien pensante, Spielberg se lâche dans un film déjanté et trash comme Belushi et Aykroyd les aime.

Ce qui porte le film Blues Brothers, c’est cette ambiance légère et sautillante pour aborder des sujets lourds. A l’image du blues, musique des esclaves noirs américains pour les soulager du poids de leur chaîne, les frères Blues traversent les Etats Unis avec le pas léger d’une cohorte romaine, dévastant tout sur leur passage, mais ponctuant leurs rencontres de morceaux légendaires de blues, chantés par les légendes du blues : James Brown, Cab Calloway, Aretha Franklin, Ray Charles et John Lee Hooker ! Que du petit bois !

Cela donnera la légende "Everybody Needs Somebody to Love" que tout le monde connait, fredonne, siffle, chantonne,...

Les Blues Brothers est un film autour des 2 acteurs John Belushi et Dan Aykroyd, mais les vrais acteurs du film sont les chansons disséminées un peu partout. De grands morceaux de la culture américaine, du blues, du jazz, du scatt, mais pas que...

Jolie critique sous-jacente du péquenot borné américain avec une superbe chanson et un humour fin...

Bref, j’aime ce film. D’autant que c’est un des autres grands rôles de Carrie Fisher, femme éconduite de Jake Blues, qui cherche tout le long du film à le tuer, de toutes les manières possibles. Y compris au bazooka !

Et cette andouille de John Belushi qui meurt en pleine gloire à 33 ans. D’origine albanaise, il sera comique, batteur de rock, joueur de foot et a fait des études d’Art Dramatique.

Obligé de travailler pour vivre, il arrête les études. Il est remarqué par un membre de la célèbre troupe d’improvisateurs de Chicago, The Second City, où son futur acolyte Dan Aykroyd, ainsi que Chevy Chase et Bill Murray font leurs premières classes. En 1975, il rejoint l’équipe d’une nouvelle émission de télévision Saturday Night Live. Cette émission deviendra elle aussi légendaire. C’est dans cette émission que les personnages des frères Blues prendront forme, rôles que John Belushi et Dan Aykroyd reprendront quelques années plus tard.

2 ans après ce succès commercial, Belushi sera retrouvé mort par overdose chez lui. Triste fin, mais prévisible pour cet accroc à l’alcool et à l’héroïne.

Il était en mission pour le Seigneur ... Il a pu lui faire son rapport.


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »