samedi, 16 novembre 2019|

1 visiteurs en ce moment

 

Histoire de The Damned et critiques des albums "Grave disorder" et "So, who’s paranoïd ?"...


Vous le savez, j’ai une toute petite affection musicale pour Jello Biafra... :) ... J’ai une deuxième grande affection pour un groupe : The Damned ! Ce groupe, je l’ai découvert en même temps que Jello Biafra (Du temps des Dead Kennedys) sur THE cassette audio [1] qu’un copain m’a faite un jour, quand j’avais 12 ans...

The Damned est un groupe de new wave et de punk rock britannique, créé en 1976, et originaire de Croydon, dans la banlieue de Londres. Les Damned sont connus pour s’être reformés maintes fois et avoir incorporé plusieurs styles à leur musique, notamment le garage rock, le rock psychédélique, le rock théâtral de Screaming Lord Sutch, The Sensational Alex Harvey Band et New Romantic. Ils sont aussi considérés comme l’un des groupes fondateurs du rock gothique. Dans la période 1979 à 1984, ils ont été une source d’inspiration importante pour les jeunes groupes américains de hardcore punk.

Bon, voilà, il y a quasiment tout là dedans.... The Damned, c’est avant tout deux personnages : Dave Vanian (Chanteur) et Captain Sensible (Basse et guitare). Accompagné de Rat Scabies à la batterie, ce trio formera le noyau du groupe au début. Avec un Captain déjanté, un Rat survitaminé et Vanian transcendé, The Damned sortira la première vraie chanson lançant le punk : New Rose !

Voici un petit morceau qui débouchera les oreilles de la musique pendant quelques décennies pour rester, somme toute, un classique musical de la scène punk anglaise ! Cette chanson se retrouvera sur l’excellent album "Damned damned damned", premier opus du groupe, mais pas loin d’être le meilleur en plus. A côté de "New rose", on retrouvera "Neat Neat Neat", "Fan Club", "Born To Kill", "Stab Your Back", "Fish", "See Her Tonite" et l’excellentissime "I Feel Alright"... On retrouve donc le principal matériel qui donnera la légende des Damned.

Et plus récemment, The Damned sont passés dans l’émission "The Late Late Show" de Craig Fergusson. Dave Vanian a continué dans le trip "baron gothique" quand Captain Sensible [2] a troqué sa tenue en poils roses contre une tenue plus pratique...

On sentira aussi que le son est plus "moderne" avec une batterie moins punk. Quant à la voix de Vanian, elle est aussi jeune alors que plus de 30 ans séparent les deux vidéos. Les corps ont vieilli, les voix non, les énergies encore moins...

Après ce premier opus, le groupe partit en tournée avec d’autres groupes (T Rex entre autres). Un deuxième album est sorti en 78 "Music For Pleasure". Les fans l’ont boudé à l’époque, les critiques en ont dit qu’il était plus "propre". On trouve pourtant de petits morceaux d’anthologie "Problem Child", "Don’t Cry Wolf","Creep (You Can’t Fool Me)" ou encore "Sick of Being Sick"... Cet absence de succès provoquera le départ de Brian James, qui écrivait presque toutes les chansons pour co-fonder plus-tard le groupe The Lords of the New Church. Son départ a provoqué la séparation du groupe qui se retrouvera par la suite sous d’autres noms proches, pour éviter les soucis juridiques.

Le Captain passera de 4 à 6 cordes (De la basse à la guitare) et jouera à cette époque avec Lemmy Kilmister (Hawkwind et Motörhead). The Damned enregistre avec Algy Ward à la basse (Il a joué avec The Saints).
La presse musical les considèrent comme un groupe mort, malgré quelques demos. Un contrat avec Chiswick Records leur permet un retour en studio pour un album. Derrière cet épisode, chacun sait que c’est probablement la dernière chance de rester un groupe musical. Pensez donc, Sensible nettoyait alors des immeubles de bureaux.

Le groupe sortit alors en 1979 l’album "Machine Gun Etiquette". Très bien produit, musicalement travaillé, les fans sont de nouveau contents et le succès est là. De nouveau, des titres comme "Love Song", "I Just Can’t Be Happy Today", "Anti-Pope", "Looking At You", "Liar" ou encore "Smash It Up Parts 1 & 2" resteront dans les annales du groupe et de la scène punk...

et

et encore (Version plus récente !)

Indiscutablement, c’est un bon album, bien produit, bien travaillé avec des chansons bien rock ou bien punk rock. Dave Vanian est merveilleux dans les différences de tons, Sensible est reconnu comme compositeur et guitariste de qualité. Scabies est qualifié de bon batteur [3]. Pour l’anecdote, "Les Damned avaient enregistré l’album sous la direction de Roger Armstrong aux Essex Studios, où se trouvait en même temps le groupe The Clash qui enregistrait alors "London Calling". Joe Strummer et Mick Jones participèrent (sans qu’il en soit fait mention) aux vocales de la chanson "Machine Gun Etiquette" de l’album de The Damned.".

Suivra le "black album" qui portera bien son nom tant Vanian le marque de sa patte gothique. Ce double album devait contenir d’un côté un live et de l’autre une seule chanson. En fait, on se retrouve avec du live et des chansons, dont l’initialement prévue "Curtain Call", 17 minutes 13 secondes de clavier gothique, et la voix lyrique de Vanian ! A tomber : les violons pendant 8 mn à la fin, avec les claviers en puissance ... Terriblement effrayants...

En 1982, sort "Strawberries", qui sera l’album de la fin du noyau dur de The Damned. Malgré les tensions, certains titres sont à tomber par terre : "Stranger On The Towns", "Dozen Girls" ou encore "Torture Me" sont des chansons dans lesquelles Dave Vanian atteint sa plénitude vocale, montrant qu’il possède une vraie voix, capable d’aller d’un répertoire très rock à un répertoire lyrique puissant.

Paul Gray et Captain Sensible quittent le groupe, lassés des tensions en interne. Captain Sensible commettra une carrière en solo, avec entre autres, un ENORME tube :"wot" !

Le Captain parti, Dave Vanian a pu exprimer tout son talent gothique et mystique... Avec le renfort de Bryn Merrick (basse) et Roman Jugg (guitare), les Damned signent un nouvel album "Phantasmagoria" en 1985. ENORME SUCCES !

S’en suivit l’album "anything" en 1985, dont la titre éponyme fait partie de mes 5 titres préférés par dessus tout... Je suis capable de l’écouter 10 fois de suite sans me lasser... [4]

Sur cette album qui ressemble à "phantasmagoria" dans l’esprit, tout en étant peut être plus rock, on trouve de très très bons morceaux tels que "Psychomania", que je peux écouter aussi presque 10 fois de suite... Ou encore "restless" ou "gigolo"...

Après anything, The Damned sortiront deux albums : "Not Of This Earth" en 1995 et "Grave disorder" en 2001. Le premier est difficile à trouver, sauf en import. On trouve dessus l’excellent "Shadow Fall".

Et puis, il y a "grave disorder"...

Je l’ai découvert il y a peu... Il m’en manquait quelques uns...

- Damned, Damned, Damned / février 1977 (J’ai !)
- Music For Pleasure / novembre 1977 (J’ai !)
- Machine Gun Etiquette / novembre 1979 (J’ai !)
- The Black Album / octobre 1980 (J’ai !)
- Strawberries / octobre 1982 (J’ai !)
- Phantasmagoria / juillet 1985 (J’ai !)
- Anything / décembre 1986 (J’ai !)
- Not Of This Earth / novembre 1995 (J’ai !)
- Grave Disorder / août 2001 (J’ai !)
- Final Damnation (J’ai !)
- Noise Noise Noise - 26 septembre 2006 ( (Je n’ai pas !)
- So, Who’s Paranoid / octobre 2008 (J’ai !)

Et celui là entre autres... MAIS QUEL MANQUE !! Je l’ai écouté et il a été propulsé parmi mes 5 meilleurs albums... Aucune chanson à jeter... Un très très bon rock, servi par un Dave Vanian excellentissime et un Captain Sensible déchainé, l’album est très bien produit, combinant l’ensemble des genres [5] dans lesquels le groupe a excellé, pour hisser cet album au niveau du "Macine gun etiquette"...

- Democracy - 3:21
- song.com - 3:39
- Thrill Kill / 5:37
- She / 4:27
- Lookin For Action / 4:04
- Would You Be So Hot (If You Weren’t Dead ?) / 4:13
- Absinthe / 4:17
- Amen / 7:55
- Neverland / 3:31
- ’Til The End Of Time / 3:51
- Obscene / 2:46
- W / 5:05
- Beauty Of The Beast / 4:44

La distorsion du Captain sur "Thrill kill", la rythmique sur "She", le fouillis de "looking for action", le retour à "phantasmagoria" sur "absinthe", le rythme sec et claquant de "neverland" à "new rose", le clavier sur "obscene", la pureté cristalline sur "the beauty and the beast"... Sans oublier, loin s’en faut, de "amen"... Gla... Double gla ! je trouve que cet album met en exergue le talent des individus et du collectif, on sent du plaisir et de l’énergie à jour ensemble.

The Damned, malgré les entrées et sorties des membres, ont toujours tourné sur scène. Patricia Morrison [6] a assuré la basse pour le groupe durant la période 1996 à 2005, avant d’être remplacée par Stu West. Elle est maintenant mariée avec Vanian et ils ont une fille, Emily, née en 2004. L’ancien batteur Rat Scabies a essayé de résoudre le mystère de Rennes-le-Château, ce qui l’a amené à s’intéresser à l’Ordre du Temple. Sa quête du Graal, aussi fantasque que passionnante, a été narrée dans un roman de Christopher Dawes intitulé "Rat Scabies and the Holy Grail" paru chez Sceptre Books en 2005.

Et puis en 2008, le groupe a sorti "So, who’s paranoïd ?", dernier opus de la lignée des albums. Dixième album du groupe. Les critiques l’ont présenté comme le plus abouti. Techniquement, aucun doute.

Pour moi, il y a 2 albums en un. L’un très pop, l’autre très rock. Le premier genre [7] pose la voix de Vanian [8] sur le registre pop rock, la musique [9] accompagnent tranquillement la mélodie peu rythmée. Cette partie comprend les titres : "Dark Asteroid", "Dr. Woofenstein", "Just Hangin", "Little Miss Disaster", "Shallow Diamonds" et "Since I Met You"... Pourtant "Dark asteroïd" sert 10mn de final époustouflant autour d’une rythmique en béton, des claviers magiques et un solo de Captain à couper le souffle, le tout sur un air psychédélique servi par la pédale wah wah de la guitare ! De l’autre, un bon gros album rock, voire punk rock servi par "A Nation Fit For Heroes", "Under The Wheels", "A Danger To Yourself", "Maid For Pleasure", "Perfect Sunday", "Nature’s Dark Passion" et "Nothing". Ecouter "perfect sunday" avec une guitare digne des meilleurs morceaux de Trust, une rythmique entêtante, et laisser vous "bercer" par la rythmique de Maid for pleasure" !

Bref, un album très bon, avec de très bons titres, mais loin derrière, à mon goût, "grave disorder" ! :)

Pour conclure, The Damned, c’est de le cocktail réussi du punk rock, mélangeant de l’énergie punk, avec de la technique et de la voix.


Quelques liens utiles :
- Tous les albums de The Damned pour se les acheter ;
- Tous les albums solos du Captain Sensible ;
- Le site officiel de The Damned ;
- Le twitter de The Damned ;
- Le site officiel du Captain ;
- Le twitter du Captain ;
- Le MySpace du Captain ;
- Le Facebook du Captain ;
- Le YouTube du Captain ;


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

[1Je l’ai toujours, tel un trophée !

[2Revenu dans le groupe en 2001, après l’avoir quitté pendant 12 ans

[3Déjà depuis la formation du groupe, mais avec l’arrivée de Ward, un « vrai  » bassiste, la rythmique devient rapide et énergique

[4Mais j’ai toujours pas compris pourquoi Vanian est sous une douche dans le clip...???

[5Gothique, punk rock, rock, ..

[6Seule femme ayant fait partie du groupe !!

[7Qui me fait penser à l’album "Norfolk Coast" des Stranglers, version Paul Roberts

[8Sur Dark asteroïd, on le reconnait à peine !

[9et surtout le clavier


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »