jeudi, 1er août 2019|

2 visiteurs en ce moment

 

Des "gilets jaunes", auxiliaires de la répression vis à vis des migrants ! Les douaniers réagissent...


France 3 Régions a diffusé l’information. Des "gilets jaunes" ont appelé la gendarmerie après avoir découvert des migrants (forcément clandestins !) au fond d’une cuve de camion sur un de leur barrage. Je me suis exprimé sur ce mouvement poujadiste porteur avant tout d’un libéralisme poussée et d’un individualisme exacerbé. Je pourrais me reconnaître dans certaines revendications, mais je ne me reconnais pas dans ce mouvement, et encore moins dans certains faits. Que les fachos du FhaiNe s’y retrouvent, je comprends, mais que la France Insoumise tente de récupérer le bazar, cela termine ma rupture avec ce mouvement. Bref.

Des gilets jaunes ont donc appelé la gendarmerie (plutôt qu’une association caritative). Le Nouvel Obs rapporte les commentaires tout à fait neutres et citoyens entendus lors de l’interpellation grâce à une autre vidéo postée par un "gilet jaune". On peut entendre les commentaires de certains manifestants.

"Quelle bande d’enculés, et tout ça ça va encore être sur nos impôts."

"Ah ouais, t’as le sourire, enculé [...] On a été bons les gars, mieux que la douane, je vais postuler CV, lettre de motivation..."

Bien entendu que tous les gilets jaunes ne portent pas en eux cette mentalité. Mais leur mouvement est intrinsèquement porteur de ces valeurs. N’en déplaise aux sincères ! Là, "l’autre" est le coupable. Et si il est noir, c’est encore mieux ! Bien éloigné de l’humanisme et de la solidarité du mouvement dont on nous parle à longueur d’antenne... Le plus fragile et le plus faible est celui par qui les ennuis arrivent.
Comme on peut lire de temps en temps sur les réseaux sociaux, ceux qui gagnent 20000 euros par mois expliquent à ceux qui en touchent 1500 que le problème vient de ceux qui en touche 500 ! La faute revient aux plus misérables, c’est tellement plus simple !

D’autant que le Courrier Picard nous apprend que sur les 6 arrêtés, deux ont été libérés après contrôle de leur situation.

La CGT Douanes a fortement réagi (et à juste titre) pour défendre la vision humaniste des douaniers (Je vous invite par ailleurs à consulter le compte instagram de la CGT Douanes, très bien fait pour la campagne en cours)...

Dans un post abject sur Facebook et des vidéos qui circulent sur tous les médias ce jour, des manifestants appartenant au « mouvement » des gilets jaunes se félicitent d’avoir traqué des migrants dans la cuve d’un camion. Ils s’enorgueillissent même de faire « mieux que la douane et de pouvoir 👍 postuler, CV et lettre de motivation ». D’autres propos, absolument ignobles, ne peuvent être repris ici.

Forts de leurs convictions racistes, ils ont préféré appeler la gendarmerie plutôt qu’une association d’entraide pour les secourir. Dans cette vidéo, les protagonistes appellent à « un barbecue géant ». Tout ceci rappelle de bien tristes et peu glorieux événements de notre histoire…mais c’est surtout un appel clair à la haine raciale.

Est-ce donc de ce monde là que nous voulons ? Un monde de haine, de bêtise, d’ignorance, de division…

N’oublions jamais que le racisme est un délit.

Par ailleurs, le fil de discussion des manifestants appelle à l’inspection de tous les camions sur les barrages…

Il serait bon que les forces de l’ordre remettent un peu de droit dans ce mouvement et rappellent ce que sont les prérogatives des uns et des autres en matière de fouille des véhicules. Pour ce qui est des douaniers, l’article 60 du code des douanes nous permet de fouiller les moyens de transport en tant que vecteur de marchandises frauduleuses, et certainement pas pour faire de la traque aux migrants.

Le Directeur général des Douanes aurait tout intérêt lui aussi à rappeler le droit et l’autorité, et défendre le renom de la Douane.

De même, nous l’invitons fortement à déposer plainte au titre de l’art.29 de la loi de 1881 qui dit ceci : « Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation. Toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait est une injure ». Tel est bien le cas concernant le corps des douanes que nous représentons et défendons.

Pour notre part, pour défendre le renom de la douane et les prérogatives qui sont les nôtres, nous venons de déposer plainte pour injure et diffamation. De même, au titre de l’art 40 du CPP, nous avons déposé plainte pour incitation à la haine raciale.

Pour la SNAD CGT,

Manuela DONÀ

Rien à ajouter...


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »