dimanche, 19 janvier 2020|

1 visiteurs en ce moment

 

Comment j’ai quitté les services de Google grâce aux solutions libres (Owncloud, Leed, Piwigo...) !?


  7

J’ai été un utilisateur des services de Google pendant de nombreuses années. Pour 2 raisons simples : une vraie prise en compte des utilisateurs et une capacité d’innovation réelle.

En gros, Google savait répondre aux besoins de l’internaute moyen que j’étais en me proposant des outils et services pratiques, efficaces et gratuits. Le mail de Google (@gmail.com) reste un outil très pratique et efficace par exemple. Le reader était un TRES bon service [1], Google Drive, version moderne de Google Docs, est efficace, même si il mériterait des améliorations. Picasa est un bon gestionnaire d’images en ligne.
En plus, utilisateur d’Android, la relation étroite qui existe entre les services Google et l’OS de Google dans le téléphone n’est pas à démontrer.

Et puis, un jour, j’en ai eu marre des changements de "conditions générales d’utilisation" de Google. A chaque fois, l’esprit pionnier reculait pour laisser une place grandissante au marketing et surtout à l’appropriation des données personnelles, Eldorado des grands du web !

Alors, un jour, j’ai tout foutu par la fenêtre pour passer tout en libre, pour mettre en place des solutions stables, efficaces, pratiques et surtout dont les infos et données que je mettais en ligne continuaient de m’appartenir et pour lesquelles on ne me mettrait pas de bâtons dans les roues pour les récupérer.

Voici donc les services que j’utilisais et qu’il me fallait remplacer :
- Mail
- Hébergement web
- Hébergement d’images
- Gestion de tâches (to do)
- Stockage de documents
- Lecteur de flux rss
Et profitons pour trouver un gestionnaire de bookmarks !

Le mail et l’hébergement sont simples à régler : on prend un hébergeur et hop, on a les deux. Mon choix s’est porté sur 1and1 qui proposait à l’époque une offre d’hébergement illimitée pour 9 euros par mois, dont les 6 premiers étaient gratuits. Hop ! Un petit espace disque pour moi, une adresse mail. D’autant que l’achat du pack permet également d’avoir 2 noms de domaine gratuits... Génial ! Comme je cherche une solution de cloud personnel, je décide que le nom de domaine que j’utiliserai sera "kesskidi.net". C’est mon nuage (cloud) à moi !

Une adresse mail plus tard, me voici à balancer à mes relations ma nouvelle adresse personnelle, à moi, que je maîtrise. Et comme le serveur de 1and1 est en Hollande, c’est le droit communautaire européen qui s’applique, et donc, mes données sont préservées. Google Mail "lit" tous les mails que vous recevez pour pouvoir afficher des pubs ciblées sur le webmail. L’algorithme qui lit vos mails, ne fait il que lire ? Ne stocke t il pas des infos ? Quand on voit le scandale de PRISM, Google n’a pas été le plus réglo dans l’histoire, malgré un passé de pionnier / challenger des gros au début.

L’hébergement était réglé par la même occasion et j’ai pu basculer mon blog que j’hébergeais avant sur la plateforme de Ressources Solidaires.

L’hébergement 1and1 permet la création illimitée de base SQL... Ô joie ! Zoupla ! Le blog est revenu. Là, j’aurais pu le laisser vu que les données m’appartenaient encore (Ress Solidaires joue le jeu). Mais bon... Le petit SPIP est réinstallé, j’en profite pour le mettre à jour. Merveilleux ! Et honnêtement, entre le PHPMyAdmin et le FTP, 1and1 est efficace, pas de soucis particulier. Chapeau !

Bon là, on rentre dans le dur. On a fait simple pour l’instant. Maintenant, on s’attaque au CLOUD à proprement parler. Et là, on dit "MERCI LE LIBRE" et surtout à ses développeurs. Car la communauté du libre a répondu à la problématique en développement OWNCLOUD !

Si on lit ce que l’EXCELLENT site Framasoft en dit "Le logiciel libre ownCloud offre une plateforme de services de stockage et d’applications diverses en nuage, cloud computing."

L’idée du projet est de rendre aux utilisateurs le contrôle de leurs données dans le nuage (le cloud) via une interface claire et facile d’utilisation. ownCloud propose en standard plusieurs applications dont un gestionnaire de fichiers, un calendrier, un carnet d’adresses et un gestionnaire de favoris (bookmarks). On pourra ajouter des applications au pack de base comme un gestionnaire de tâches, des montages d’hébergement externes, ... On pourra également créer d’autres utilisateurs qui pourront avoir leurs propres espaces (Délimités par vous). Les fichiers peuvent être partagés (share) de façon sécurisée comme n’importe quel cloud.Retour ligne automatique
Et bien entendu, les principales applications se retrouvent sur Android (Je ne sais pas pour les autres OS). Comme les protocoles utilisés sont libres, le caldav, le carddav et le webdav permettent l’utilisation des codes pour les appliquer aux différentes plateformes existantes.Retour ligne automatique
Pour les androidiens, on peut synchroniser agenda, contacts, tâches et gérer ses fichiers en utilisant :
- Pour les tâches
- Pour la synchro des contacts
- Pour la synchro de l’agenda
- Pour la gestion des fichiers ou tout autre gestionnaire de fichiers acceptant le webdav
- Pour la gestion des favoris (bookmarks)
- Pour la lecture des flux rss (via l’application readers)
Sans oublier pour les utilisateurs de Jelly bean, les patch correctifs indispensables : JB Workaround CardDAV-Sync,JB Workaround CalDAV-Sync,ownCloud Jelly Bean Workaround

A l’heure actuelle, j’ai juste un soucis avec le reader de Owncloud qui ne fait pas ses mises à jour. Mais je vais trouver quand j’aurais le temps.

L’installation de Owncloud se fait très facilement, comme tout logiciel libre. Une base SQL, un idenfiant et un upload via FTP. Zou ! Et la communauté francophone tient un forum pour s’aider et trouver des réponses. Et si les français ne savent pas, la communauté anglophone est encore plus grande...

Pas encore convaincu ? Plutôt que de faire des copies d’écran à-n’en-plus-finir, la communauté des développeurs a mis en place un site "demo". Appréciez !

Mon cloud est utilisé de manière professionnelle. Mon agenda personnel comprend mes rendez vous professionnels et d’engagement. Ce qui veut dire que j’ai besoin d’un processus qui accepte de s’encaisser des infos, modifiées régulièrement, avec des notes, des lieux, ... Ce que fait magistralement l’agenda de Owncloud ! Lieux, notes, récurrence fonctionnent bien [1] et je n’ai jamais eu de soucis avec, car le caldav a fait ses preuves. La synchro avec mon android est nickel, ainsi qu’avec mon ubuntu via KDE organizer.

Le gestionnaire de contacts, via android encore [2], s’infuse le coquet nombre d’environ 4000 contacts avec téléphones, mails, sites, photos d’identité et quelques fois notes. Là encore, pas de soucis particulier avec le carddav qui joue son rôle à merveille. Sur l’android, c’est un compte à part, en distant, qu’il faut afficher dans le carnet d’adresse. L’application de synchro sur android ne synchronise pas encore tous les champs, mais elle évolue très régulièrement.

Il existe un client de synchronisation pour toutes les plateformes, y compris pour ubuntu. Le client fonctionne bien, mais je lui reproche le manque d’informations qu’il donne. On ne sait pas trop si il fonctionne, combien de fichiers il transfère,... Bref des infos sur son activité ! Mais là encore, il est mis à jour régulièrement. J’ai constaté des soucis de synchro sur certains fichiers (Il me les mets en "erreur de synchro") mais il est vrai qu’il a à gérer environ 13000 fichiers...

Jusqu’à temps que je trouve pourquoi le reader de Owncloud chez moi ne se met pas à jour, je continuerai d’utiliser le lecteur RSS libre que j’avais installé il y a quelques mois : Leed !
La présentation officielle dit que "Leed (contraction de Light Feed) est un agrégateur RSS libre et minimaliste qui permet la consultation de flux RSS de manière rapide et non intrusive". Le terme "minimaliste" est non avenu !

Il est en bagarre avec TinyTinyRSS mais je le trouve plus simple à installer, complet et stable. Là encore, je m’en sers "professionnellement" et il s’infuse plus de 600 flux à charger plusieurs fois par jour, avec images, podcasts, vidéos, ... Et sans aucun soucis ! Je le sollicite plusieurs fois par jour, il met environ 2 mn à charger les centaines de flux que je lui donne (La vitesse variera en fonction des charges de votre hébergeur). Ce qu’il y a de merveilleux, c’est qu’en plus il est totalement compatible sur les tablettes et smartphones, de façon automatique, et très lisible. Je le lis d’ailleurs assez régulièrement sur mon Galaxy Note. Il est bien entendu compatible OPML et donc, vous récupérerez les flux de votre actuel lecteur, y compris Google Reader.

Enfin, pour remplacer Picasa, j’utilise Piwigo ! Piwigo est un gestionnaire d’images / photos en ligne. Il permet de créer une galerie avec différents albums, dans lesquels vous allez déposer des photos et images, avec tags, possibilités de commentaires et notations. Vous pouvez utiliser un nombre impressionnant de plugin qui permettent de modifier ou ajouter des fonctionnalités. Un plugin indispensable est par exemple URL Uploader qui permet de télécharger des photos à partir de leur URL. Cela permet d’une part de récupérer facilement un album que vous auriez déjà mis en ligne sur Picasa, facebook ou autres, mais aussi de récupérer des photos sur un autre support pour enrichir le votre [3].
Sur Piwigo, vous créez des utilisateurs et des groupes, à qui vous donnez des prérogatives de consultation de galeries. Vous avez un album sur la famille, réservez le aux membres de la famille, vous avez une galerie sur les copains de promo, réservez leur l’accès, et ainsi de suite...
Ma galerie comporte plus de 7700 photos et je n’ai pas encore fini de leurs télécharger. Une partie est en accès libre, l’autre m’est réservée. Vous pouvez la consulter et commenter si vous le souhaiter.

Piwigo possède son application android permettant de télécharger des photos directement de son smartphone. Créer un album, en compléter un, uploader ses photos est faisable, dommage qu’on ne puisse pas encore y attacher les tags...

Pour conclure, j’ai réussi à quitter tous les services de Google. Je n’utilise que son moteur de recherche. Je maitrise mes données, je peux modifier mes applications et comme elles sont tout sous format libre, je peux facilement les récupérer et les réinstaller dans d’autres applications libres [4]. Mes données m’appartiennent toujours, elles sont ma propriété et pas celle de tel ou tel organisme privé ou public.
Les logiciels libres présentés ici sont gratuits, mais il n’empêche qu’un don est bienvenu pour aider la communauté des développeurs.
Je suis à votre disposition pour échanger et apporter mes retours d’expérience d’installation si besoin.

Allez y, quittez les trusts de l’informatique et récupérez votre vie !


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

[1La récurrence a du mal de temps à autre

[2Mon principal outil d’insertion d’adresses

[3Attention aux droits d’auteur

[4Ce que j’ai fait entre Piwigo et une autre application testée


7 Messages

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »