samedi, 7 décembre 2019|

2 visiteurs en ce moment

 

Chirac est mort ? 3 souvenirs de lui, dont un personnel !


  2

Chirac est mort hier. Il était en mauvais état depuis plusieurs années. On le savait. Il est parti hier, rejoindre l’autre grand, le Général. Chirac pour moi, c’est 3 choses.

1. Chirac, éternel dragueur
La première sera la plus légère. Alors que j’était au BN de la FFMC, j’ai participé en 2000 [1] à une table ronde sur la sécurité routière à l’Elysée. Je rentre en moto par le portail de l’Elysée, les CRS m’ouvrent le portail et je gare la moto à côté des Safrane officielles dans la cour du château. La classe ! Et ensuite, je monte le perron [2] et je suis accueilli par un huissier. Je monte au 1ier étage. Il est là, de dos. D’ailleurs, ce dernier est voûté, un peu tassé, ce qui fait que ce grand homme (en taille) m’apparaît comme (déjà) un petit vieux. En 2000, il a 68 ans (Né le 29 novembre 1932 à Paris) après plusieurs décennies de coups tordus (victime ou attaquant), de salons de l’agriculture et de responsabilités politiques diverses.

Il m’accueille et on s’installe quelques temps plus tard à une grande table [3]. Autour de la table, les responsables des principales organisations de sécurité routière. A ma droite, une jeune femme représentante d’une association de jeunesse investie dans la sécurité routière. Et après Jacques Chirac. Le tour de table commence par cette jeune femme qui déroule son argumentaire. Une fois fini, c’est à moi, je déroule le mien. Après mon intervention, je vois passer une carte tiers de format à entête de la Présidence devant ma voisine de droite. Dessus, manuscrit, un petit mot "Très bonne intervention. Si vous avez besoin de soutien, n’hésitez pas à me contacter" [4]. Mais où est Bernadette ?

2. Discours d’Orléans. Le bruit et l’odeur :
Jacques Chirac prononce ce discours le 19 juin 1991 lors d’undîner-débat du RPR devant 1300 personnes. Celui qui est le président du Rassemblement pour la République (le RPR) et le maire de Paris va sortir une expression qui deviendra très connue ("Le bruit et l’odeur"), symbole d’un racisme larvé dans les propos de certains responsables ne se revendiquant pas de l’extrême-droite, mais reprenant les mêmes images et la même violence.

"Comment voulez-vous que le travailleur français qui travaille avec sa femme et qui ensemble gagnent environ 15 000 FF et qui voit sur le palier à côté de son HLM entassée, une famille avec un père de famille, trois ou quatre épouses et une vingtaine de gosse et qui gagne 50 000FF de prestation sociale sans naturellement travailler.
Si vous ajoutez à cela le bruit et l’odeur, eh bien le travailleur français sur le palier, il devient fou. Et ce n’est pas être raciste que de dire cela.
Nous n’avons plus les moyens d’honorer le regroupement familial et il faut enfin ouvrir le débat qui s’impose dans notre pays qui est un vrai débat moral pour savoir si il est naturel que les étrangers puissent bénéficier au même titre que les Français d’une solidarité nationale à laquelle ils ne participent pas puisqu’ils ne payent pas d’impôts". Jacques Chirac. Discours d’Orléans. 1991

Ceci constitue un symbole, mais aussi le début d’une droite décomplexée sur les questions migratoires [5], qui aboutiront au Ministère de l’identité nationale (Eric Besson), les auvergnats (Hortefeux) ou le passage au FhaiNe de Thierry Mariani. Et pour la petite histoire, c’est Patrick Devedjian qui défendra Jacques Chirac au tribunal pour la plainte pour incitation à la haine raciale déposée par le MRAP.

Zebda, engagé politiquement, est un groupe dont les membres sont eux-mêmes issus de l’immigration. Il sortira un album et une chanson du même nom en 1995.

3. La guerre en Irak :
En 2003, les Etats-Unis veulent envahir l’Irak. Ils argumentent sur les armes de destruction massive supposément possédées par Saddam Hussein. En vrai, inexistantes, on le sait maintenant. Tout le monde occidental se met derrière Georges Bush Junior, Tony Blair et José Maria Aznar, alors Premiers ministres du Royaume-Uni et d’Espagne, en tête en Europe. Jacques Chirac tient le "non" avec détermination et fermeté.
Dominique de Villepin, ministre des Affaires étrangères, fera un discours mémorable à l’assemblée de l’ONU, qui finira par des applaudissements. Avouons le, à ce moment, j’ai été fier de mon pays, même si je n’ai jamais voté pour Chirac.
Cela a flatté mon côté anti-militariste (Qui n’était pas le sien). Chirac avait peut, à juste titre, que la région devienne encore plus instable après l’anéantissement probable de l’Irak. Il avait raison.


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

[1La sécurité routière, grande cause nationale de l’année et tournant de la politique sécuritaire hyper répressive !

[2Celui-là même qui accueille les Ministres, les chefs d’Etat, les grands de ce monde !

[3Après que j’ai échangé quelques mn avec Christiane Cellier, Présidente de la Fondation Anne Cellier

[4Non texto, ce fut furtif et c’était il y a 20 ans

[5Jean-Marie Le Pen (Front national) dira "Je suis surpris qu’on m’emprunte mon discours, tout en continuant à me diaboliser. Les Français préféreront toujours l’original à la copie".


2 Messages

  • Il y a eu aussi le discours du Vel’ d’Hiv’ que j’aurais aimé entendre de la bouche de Mitterrand...
    Mais il y a eu aussi la réforme des retraites qui a ouvert la porte à la casse actuelle et aussi la longue litanie par ses ministres des stigmatisations envers les bénéficiaires de la protection sociale qu’il n’a pas initiée mais qu’il a néanmoins continué en poursuivant son détricotage.
    Chirac était un opportuniste de talent, d’abord sympathique (cf. la fameuse fracture sociale dont la réduction a, elle aussi, finalement fait pschitt et qui avait surtout pour but de le placer à gauche de Balladur) mais qui n’en était pas moins un ultra-libéral à peine moins brutal que ses successeurs.
    Mais il n’a pas été que PR. Il a eu une longue carrière politique où je me suis forgé la conviction que jamais je ne voterai pour lui. Et ça a été le cas.
    Il est mort. C’est une page d’histoire qui se tourne. Pas de quoi en faire un fromage.

    repondre message

  • Chirac est mort ? 3 souvenirs de lui, dont un personnel ! 28 septembre 11:00, par Guillaume Chocteau

    Je m’interroge sur la portée d’une minute de silence lundi dans les écoles pour quelqu’un qui a menti, a été condamné pour divers délits, laissé son meilleur pote se faire condamner à sa place, trahi ses amis, utilisé beaucoup d’argent public pour vivre grassement,... Quel symbole pour la jeunesse ?

    Et puis il est mort, comme plein d’autres ! Les traditions royalistes du "roi est mort, vive le roi", ça va maintenant ! La République mérite mieux...

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »